Programmation du 25 novembre au 18 janvier 2022

Du 25 au 30 Novembre

PETITE SŒUR

De Stephanie Chuat et Véronique Reymond- film suisse 2020 -1H39 Avec Nina Hoss, Lars Eidinger, Jens Albinus, Thomas Ostermeier et Marthe Keller

Lisa (Nina Hoss), dramaturge berlinoise, mène une vie d’expatriée en Suisse qui l’a un peu éloignée de la scène, son compagnon (Jens Albinus) ayant été nommé directeur d’une école internationale de musique, dans les collines verdoyantes de Leysin. Lisa a un frère jumeau qu’elle adore, Sven (Lars Eidinger), célèbre acteur allemand avec lequel elle partage la passion de la scène, héritée des parents – Marthe Keller vénéneuse dans le rôle de la mère férue de théâtre politique. Lisa est née deux minutes après son frère, et pour cette raison celui-ci l’appelle ironiquement « petite sœur ». Sven est atteint d’une leucémie et a dû interrompre son travail sur Hamlet. Lisa est persuadée que le plateau et les répétitions lui redonneront l’énergie pour combattre la maladie. Le film  ensuite, tire le fil de la relation entre les 2 jumeaux, fils narratifs, musicaux et gestuels, sans pathos avec une impression d’urgence à transmettre.

 

Du 2 au 7 Décembre

LA JEUNE FILLE ET L’ARAIGNÉE 

De Ramon et Silvan ZÜRCHER – Suisse-1h48, VOST. 

Avec Henriette Confurius, Liliane Amuat, Ursina Lardi, Flurin Giger. 

Un déménagement vu comme un ballet finement orchestré par deux frères jumeaux suisses-allemands. Mara, acerbe avec le sourire, n’hésite pas à dire des choses cruelles. Elle a deux locataires amis, Markus et Lisa. Mais Lisa quitte l’appartement pour un autre. Elle remplace ou déplace les objets, modifiant ainsi ce qui a construit sa vie. Elle déclenche une série de chambardements émotionnels, plus ou moins inconsciemment. Le film, conçu comme un jeu de dévoilement à partir de détails, de faits imperceptibles et de rêves, met en scène une circulation tourbillonnante de désirs, de dédains, de jalousie en tous genres y compris auprès de personnages qui gravitent autour de ce déménagement 

http://cinecimes.fr/ramon-et-silvan-zurker-la-jeune-fille-et-laraignee/

 

Du 2 au 7 Décembre

Du 2 au 7 Décembre

TRE PIANI

De Nanni Moretti/ Italie/ VOST/ 1H59

Avec Margherita Buy, Nanni Moretti, Alessandro Sperdutti

Une série d’événements va transformer radicalement l’existence des habitants d’un immeuble romain, dévoilant leur difficulté à être parent, frère ou voisin dans un monde où les rancœurs et la peur semblent avoir eu raison du vivre ensemble. Tandis que les hommes sont prisonniers de leurs entêtements, les femmes tentent, chacune à leur manière, de raccommoder ces vies désunies et de transmettre enfin sereinement un amour que l’on aurait pu croire à jamais disparu…

http://cinecimes.fr/nanni-moretti/

 

Du 9 au 14 décembre

Du 9 au 14 décembre

ORANGES SANGUINES De Jean-Christophe Meurisse – France – 2021 – 1h42 

Avec : Alexandre Steiger, Christophe Paou, Lilith Grasmug. 

Cette comédie noire et grinçante est articulée autour de trois histoires à priori déconnectées : un couple de retraité surendettés tente de remporter un concours de rock, une ado veut avoir sa première expérience sexuelle et tombe sur un psychopathe, un ministre est empêtré dans une affaire de fraude fiscale. Résultat : un ovni fulgurant qui oscille entre comédie grinçante à mourir de rire (incroyables dialogues), film de torture et récit social. Un objet vraiment punk, réjouissant et anarchique, mais qui n’oublie jamais de traiter ses sujets : le déracinement des élites, la lutte des classes et l’ineptie de nos sociétés. Tout ça n’était qu’une farce noire, d’accord, mais au bout du tunnel, il y avait tout de même de la lumière 

http://cinecimes.fr/jean-christophe-meurisse-oranges-sanguines/

 

Du 9 au 14 décembre

Du 9 au 14 Décembre

L’EVENEMENT De Audrey Diwan – France – 2021 – VOST – 1h 40, 

Avec Anna Maria Vartolomei 

Anne étudiante prometteuse, tombe enceinte. Elle décide d’avorter, prête à tout pour disposer de son corps et de son avenir. Elle s’engage seule dans une course contre la montre, bravant la loi. Les examens approchent, son ventre s’arrondit. Nous sommes en 1963, 12 ans avant le grand pas en avant initié par Simone Viel. Et envisager de se faire avorter, c’est agir contre la loi, et affronter la violence d’une société qui condamne le désir des femmes et le sexe en général. 

Le film, réalisé d’après un récit de d’Annie Ernaux, a obtenu le lion d’or au festival de Venise et deux prix au festival du film de Saint Jean-de-Luz z. 

 

Du 16 au 21 Décembre

Du 16 au 21 Décembre

LINGUI, LES LIENS SACRES 

De Mahamat Saleh Haroun France 2021- 1H27 

Avec Achouackh Abakar, Rihane Khalil Alio 

C’est l’histoire d’une femme tchadienne Asmina, Elle élève seule sa fille de 15 ans, Maria. On devine ce qu’elle a enduré. À voir ses dérobades pour ne pas être importunée, soit par l’imam qui la sermonne, soit par un voisin qui lui déclare sa flamme, on sent que cette femme n’est toujours pas en paix. Maria est exclue du lycée car elle est enceinte, elle décide d’avorter. L’avortement est condamné par la religion et puni par la loi au Tchad ; Asmina refuse d’abord la perspective de l’avortement puis fait tout pour la délivrer d’un sort identique au sien et décide de soutenir sa fille. Un long et tortueux parcours de combattantes les attend 

 

Du 6 au 11 Janvier 22

Du 6 au 11 Janvier 22

MES FRERES ET MOI 

De Yohan Manca – France – 2021 – VOST – 1h 48 

Avec Maël Rouin-Berrandou, Judith Chemla, Dali Benssalah, Sofian Kham 

L’été s’annonce morose pour Nour : il passe ses journées entre l’appartement défraîchi qu’il partage avec ses trois frères et des travaux d’intérêt général. Alors qu’il repeint les couloirs de son collège, il fait la rencontre de Sarah qui anime un cours de chant lyrique pour l’été…Mes frères et moi, c’est la pépite du Festival de Cannes 2021. Avec simplicité, Yohan Manca dresse le portrait d’une famille soudée dans l’adversité : marqués par une histoire compliquée, les quatre frères se débrouillent comme ils peuvent. Une oeuvre lumineuse, qui montre avec subtilité comment la passion artistique élargit les horizons et ouvre au monde. Interprété par une troupe de comédiens terriblement attachants, le film déborde d’amour et de vie. Face à une réalité sociale difficile, il fait souffler un vent de fraîcheur en osant la spontanéité, l’humour et…l’opéra 

http://cinecimes.fr/yohan-manca-mes-freres-et-moi/

 

Du 13 au 18 Janvier 22

Du 13 au 18 Janvier 22

LES AMANTS SACRIFIÉS 

De Kiyoshi kurosawa – France, Qatar, Suisse, Algérie – VOST-1h55 – Avec Yû Aoi, IsseyTakahashi, Masahiro Higashide … 

Kurosawa a eu l’envie d’arpenter d’autres terrains que celui du fantastique, il s’aventure pour la première fois dans un film d’époque avec un scénario cosigné par le réalisateur de Drive my car. Les amants sacrifiés nous entraîne dans le japon des années 40, à la veille de la seconde guerre mondiale. C’est dans ce cadre tendu qu’au cours d’un voyage professionnel en Mandchourie, un riche marchand tombe sur une unité de recherche de l’armée nippone qui développe des expérimentations humaines interdites. Il revient au Japon dans l’idée de les révéler au monde. Son attitude intrigue puis inquiète sa compagne qui croit à une infidélité. L’intérêt du film se situe dans le scénario aux rebondissements surprenants et parfaitement orchestrés, conçu avec Ryusuke Hamaguchi. Le récit entremêle film d’espionnage et portrait d’un couple, avec ce qu’il faut de suspense et de mélo. La mécanique implacable, n’étouffe pour autant jamais l’émotion. Il y a du Hitchcok dans ce Kurosawa là. 

Lion d’argent de la mise en scène au festival de Venise 2020

http://cinecimes.fr/kiyoshi-kurosawa/

https://www.lemonde.fr/culture/article/2021/12/08/les-amants-sacrifies-une-histoire-d-espionnage-en-trompe-l-il_6105132_3246.html

Ce contenu a été posté dans Archives programmes. Mettre en favori.

Laisser un commentaire