Archives : Archives programmes

Programmation Avril Mai 2024

Du 28 Mars au 2 Avril

Du 28 Mars au 2 Avril

LA VIE DE MA MÈRE

De Julien Carpentier – France – Comédie dramatique –

2024 – 1h45

Avec Agnès Jaoui, William Lebghil, Salif Cissé…

 

Pierre s’est vu inculquer l’amour des fleurs par sa mère. Jeune fleuriste passionné, il gère sa boutique en espérant décrocher un contrat avec une société d’organisation de mariages. Cette vie tranquille est brutalement interrompue le jour où Judith, sa mère, débarque à l’improviste. Souffrant de psychose maniaco-dépressive (ou maladie bipolaire), elle est parvenue à s’enfuir de la clinique où elle était soignée depuis deux ans, période durant laquelle son fils avait réussi à se construire un semblant de normalité. Il lui faut alors gérer une bombe à retardement : tournoyant dans sa phase maniaque, Judith danse au bord d’un précipice, et Pierre doit tout gérer…

Prix du public au festival du film francophone d’Angoulême.

 

Du 4 au 9 Avril

Du 4 au 9 Avril

LA JEUNE FILLE ET LES PAYSANS

De DK et Hugh Welchman – Pologne – Comédie, Drame –

2023 – VOST – 1h54

Avec Kamila Urzedowska, Robert Gulaczyk, Miroslaw

Baka, Sonia Mietielica…

C’est le croisement de deux oeuvres magistrales. D’un côté, un monument de la littérature, Les Paysans, du romancier polonais Wladyslaw Reymont (Prix Nobel 1924), qui met au coeur du récit une jeune femme, Jagna, dont la beauté irradiante et la blondeur étincelante vont, au terme de multiples rebondissements, susciter toutes les haines du village. De l’autre, le travail unique de deux animateurs polonais, DK et Hugh Welchman qui avec Passion Van Gogh (2017) contribuèrent à populariser la technique de la rotoscopie consistant à filmer les scènes en prises de vues réelles avant de repeindre chaque image. Au final plusieurs dizaines de milliers de peintures qui magnifient la beauté picturale des paysages et traditions polonaises. S’inspirant de dizaines de tableaux de peintres polonais, le film nous emporte autant par la puissance de son intrigue que par la splendeur de sa forme.

 

Du 11 au 16 Avril

Du 11 au 16 Avril

CHRONIQUES DE TEHERAN

De Alireza Khatami – Iran – 2023 VOST – 1H17

Cinéaste iranien en exil depuis 2004, Alizera Khatami est rentré en Iran pour réaliser un long métrage. Devant le refus des autorités, il a contourné la difficulté en réalisant 9 courts-métrages (non soumis à autorisation….) et les a réunis pour en faire un long métrage…! 9 histoires donc, toujours filmées de la même manière, pour dénoncer le pouvoir totalitaire des mollahs et ses implications dans la vie quotidienne des iraniens… Un acteur face à la caméra, l’autre en voix off.

Scènes à la fois drôles et tragiques, souvent absurdes : un homme déclare la naissance de son fils, une jeune femme conteste une contravention, une autre passe un entretien d’embauche…

Un écho au mouvement Femme, Vie , Liberté réprimé durement depuis septembre 22…

http://cinecimes.fr/?p=6175&preview=true

 

Du 18 au 23 Avril

Du 18 au 23 Avril

VAMPIRE HUMANISTE CHERCHE SUICIDAIRE CONSENTANT

De Ariane Louis-Seize – Canada (Quebec) – 2023 – 1h32

Avec Sara Montpetit, Félix-Antoine Bénard,

Steve Laplante, Sophie Cadieux…

Sasha est une jeune vampire avec un grave problème : elle est trop humaniste pour mordre ! Lorsque ses parents, exaspérés, décident de lui couper les vivres, sa survie est menacée. Heureusement pour elle, Sasha fait la rencontre de Paul, un adolescent solitaire aux comportements suicidaires qui consent à lui offrir sa vie. Ce qui devait être un échange de bons procédés se transforme alors en épopée nocturne durant laquelle les deux nouveaux amis chercheront à réaliser les dernières volontés de Paul avant le lever du soleil.

Ce film est un vrai récit d’apprentissage et questionne très intelligemment le rapport des adolescents à la mort et à la responsabilité individuelle face aux injonctions du groupe.

http://cinecimes.fr/ariane-louis-seize-vampire-humaniste-cherche-suicidaire-consentant/

Du 25 au 30 Avril

Du 25 au 30 Avril

THE SWEET EAST

De Sean Price Williams – Etats-Unis – 2023 – 1h44 – VOST

Les fractures de l’Amérique vues à travers les yeux d’une lycéenne en fugue. Le film s’assume d’emblée comme un conte de fées détraqué, une variation autour d’Alice aux pays des merveilles et une vision hallucinée de l’Amérique contemporaine. Lilian s’ennuie entre sa vie de lycéenne et son blondinet de copain. Elle s’échappe de ce quotidien cotonneux en passant de l’autre côté d’un miroir caché dans les toilettes d’une pizzeria. En chemin, elle s’inventera de nouvelles vies en explorant son pays par ses égouts (les complotistes siphonnés et armés, les néo-nazis tendance pédophiles, les islamistes kidnappeurs…), s’échappant à peu près quand elle le veut.

Le réalisateur envisage ce film comme une façon d’ausculter tout ce qui cloche dans son pays.

Du 2 au 7 Mai

Du 2 au 7 mai

LOS DELINCUENTES

De Rodrigo Moreno – Argentine – 3h10 – VOST

Avec Daniel Elias, Esteban Bigliardi…

Un Certain Regard festival de Cannes

Tour à tour comédie sociale satirique à l’italienne, polar décalé, western contemporain au coeur des étendues sauvages argentines, voici un film hors normes qui ressemble fort à un bras d’honneur, un camouflet caustique et subversif au pouvoir en place.

Tout d’abord film de braquage, l’ambiance change soudainement, se fait bucolique, plus enchantée et ouverte sur le monde.

Ce film joyeux, souvent extrêmement drôle, revendique une grande liberté d’inspiration et de ton.

http://cinecimes.fr/rodrigo-moreno-los-delicuentes/

 

Publié dans Archives programmes | Leave a comment

Programmation Février mars 24

 

Du 15/02 au 20/02

Du 15 au 20 Février

May December 

De Todd Haynes 

USA – 2023 – VOST – 1h 41 

Avec Nathalie Portman, Julianne Moore, Charles Melton…. 

May December est tiré d’une histoire vraie de détournement de mineur au cours de laquelle Mary Kay Letouneau, prof de maths, a entamé une relation sexuelle illégale avec Vili Fualaau, l’un de ses élèves, âgé de seulement 12 ans. C’est là que commence une mise en abîme, puisque le film n’adapte pas seulement une histoire vraie, mais qu’il met en scène un projet d’adaptation de cette histoire déjà adaptée par le film lui-même. Bonjour les crampes de cerveau, mais c’est toujours comme ça chez Todd 

Haynes ! Présenté en mai 2023 à Cannes, ce nouveau film arrive enfin sur les écrans français. Avec N. Portman et J. Moore, ce drame grinçant se moque avec esprit du métier d’acteur et du cinéma lui-même. Le réalisateur ne perd rien de son ton unique et de son incroyable maîtrise de la mise en scène. 

http://cinecimes.fr/todd-haynes/

 

Du 22 au 27 Février

Du 22 au 27 Février

20 000 ESPÈCES D’ABEILLES 

De Estibaliz Urresola Solaguren 

Espagne – 2023 – 2h08 – VOST 

Avec Sofía Otero, Patricia López Arnaiz, Ane Gabarain 

Cocó, huit ans, a bien du mal à savoir qui elle est. Au cours d’un été passé parmi les ruches du Pays Basque, elle 

éveille sa singularité au sein des femmes de sa famille, elles-mêmes en proie au doute. Dans un monde où il existe 20 000 espèces d’abeilles différentes, il existe forcément une identité qui corresponde à Cocó… 

(Ours d’argent au festival international du film de Berlin) 

http://cinecimes.fr/estibaliz-urresola-solaguren-20-000-especes-dabeilles/

 

Du 29 Février au 5 Mars

Du 29 Février au 5 Mars

LA BETE 

De Bertrand Bonello – France/Canada – 2023 – 2h26 

Avec Léa Seydoux, George MacKay, Guslagie Malanda, Dasha Nekrasova 

Avec ce film, libre adaptation du roman de Henry James « La Bête dans la Jungle », Bonello signe un flamboyant mélodrame aux airs futuristes où une grande histoire 

d’amour contrariée se déploie sur trois temporalités. En l’an 2044, alors que l’intelligence artificielle domine le monde et supprime les émotions humaines, une certaine Gabrielle doit replonger dans ses vies antérieures pour se débarrasser de ses affects. Elle se trouve alors confrontée à un amour qui traverse les âges et entre en interaction avec un soupirant nommé Louis, à la fois dans le Paris érudit de 1910 et dans le Los Angeles paranoïaque de 2014. Bonello parvient à dépeindre trois époques aux atmosphères et aux tonalités très différentes, tout en gardant un fil rouge émotionnel mêlant la peur d’aimer et la certitude qu’une catastrophe va arriver. Cette cohérence sentimentale est rendue possible par la sidérante performance de Léa Seydoux, dont le visage offre une 

brûlante palette d’émois et d’angoisses face à un George MacKay fascinant de retenue froide. 

http://cinecimes.fr/bertrand-bonello-la-bete/

 

Du 7 au 12 Mars

Du 7 au 12 Mars

LA GRÂCE 

De Ilya Povolotsky-Russie-2023-drame-1h59-VOST 

Avec Maria Lukyanova, Gela Chitava, Aleksandr Cherednik… 

Du soleil d’hiver caucasien aux rivages arctiques de la mer de Barents, dans un road-movie désenchanté, un père et sa fille adolescente sillonnent les steppes et les montagnes désertiques de la Russie profonde dans leur vieux van rongé de rouille, cinéma itinérant apportant aux villages reculés quelque lumière culturelle dans ces immensités 

âpres et désolées. Les anonymes tableaux panoramiques contemplatifs traduisent la lassitude et le spleen de ces deux marginaux, dans une langueur ponctuée de brèves rencontres fortuites. Ou comment, avec ces deux solitudes endeuillées, parler du manque… 

http://cinecimes.fr/ilya-povolotsky-la-grace/

 

Du 14 au 19 Mars

Du 14 au 19 Mars

LES LUEURS D’ADEN 

De Amr Gamal- Arabie Saoudite-Soudan-Yemen 

1h31-VOST 

Avec Khaled Amdan, Abeer Mohammed, Salah Alamrani.. 

Asra’a vit avec son mari Ahmed et leurs trois 

enfants sur le vieux port d’Aden. Leur vie quotidienne est rythmée par la guerre civile. Ahmed, qui travaillait pour la télévision, a dû quitter son poste pour devenir chauffeur à la suite de nombreux salaires impayés. Ils sont contraints de déménager. Lorsqu’Asra’a découvre qu’elle est à nouveau enceinte, le couple, en proie à de grandes difficultés, ne voit comme seule solution que l’avortement, tabou dans le pays. Commence alors un parcours 

difficile, au sein d’une société en pleine déliquescence, subissant notamment le poids de la religion. Le film laisse entrevoir les rouages du système D, la corruption, mais aussi la solidarité. Le réalisateur pose un regard lucide sur les vertus et les limites des idéaux dans tout engagement, qu’il soit religieux, professionnel, politique. 

Du 21 au 26 Mars

Du 21 au 26 Mars

GREEN BORDER 

D’Agnieszka Holland – Pologne – 2h27 – VOST 

Avec Jalal Altawil, Maja Ostaszewska, Tomasz Włosok 

Ayant fui la guerre, une famille syrienne entreprend un éprouvant périple pour rejoindre la Suède. A la frontière entre le Bélarus et la Pologne, synonyme d’entrée dans l’Europe, ils se retrouvent embourbés avec des dizaines d’autres familles, dans une zone marécageuse, à la merci de militaires aux méthodes violentes. Ils réalisent peu à peu qu’ils sont les otages malgré eux d’une situation qui les dépasse, où chacun – garde-frontières, activistes humanitaires, population locale – tente de jouer sa partition. 

La terreur de ce récit trouve un écho non moins abominable dans la propre vie de la réalisatrice, menacée de mort dans son pays pour avoir réalisé ce film. 

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation Février mars 24

PROGRAMMATION JANVIER FEVRIER 24

 Du 4 au 9 Janvier 24

DEMENAGEMENT 

De Shinji Sômai-Japon-1993-2h04-VOST 

Avec Tomoko Tabat, Kiichi Nakai, Junko Sakurada… 

Dixième long métrage de ce cinéaste injustement confidentiel, Déménagement est le récit d’un divorce vu à travers les yeux d’une enfant de onze ans, soudain ballottée entre deux foyers. À Kyoto, la petite Renko, parfaitement consciente du drame intime vécu par ses parents désaccordés, revendique toutefois sa place au sein du chaos. Par plans-séquences, la mise en scène parvient à restituer la tension à la fois psychologique et physique. Sorti en 1993 sans distribution en France, ce film essentiel ressort trente ans après, dans une reconnaissance tardive soutenue par la fine fleur du cinéma japonais actuel, Kore-Eda, Kurosawa et Hamaguchi en tête, qui reconnaissent en Shinji Sômai un de leurs maîtres. 

Du 11 au 16 Janvier 24

Du 11 au 16 Janvier 24 L’INNOCENCE 

De Hirokazu Kore-Eda- Japon- 2023-2H06- VOST 

Avec Sakuro ando, Eita Nagayama... 

Le comportement du jeune Minato est de plus en plus préoccupant. Sa mère, qui l’élève seule depuis la mort de son époux, décide de rencontrer l’équipe éducative de l’école de son fils. Tout semble désigner le professeur de Minato comme responsable des problèmes rencontrés par le jeune garçon. Dans ce film, les mêmes scènes sont vues 3 fois , avec la vision de la mère, puis du professeur, et enfin de Minato lui-même. Les pièces du puzzle s’assemblent peu à peu et la vérité sera bien plus complexe et nuancée que ce qui avait été anticipé au départ. Hirokazu Kore Eda a reçu en 2018 la palme d’or à cannes Une Histoire de famille 

Prix du scénario à Cannes 2023 

Du 18 au 23 Janvier 24

Du 18 au 23 Janvier 24

PAUVRES CREATURES 

De YORGOS LANTHIMOS – americano – britannico – irlandais – VOST – 2h21 

Avec EMMA STONE, MARK RUFFALO… 

Bella est une jeune femme ramenée à la vie par le professeur Baxter, une sommité dans le domaine des greffes organiques. Avide de découvrir le monde dont elle ignore tout, elle s’enfuit avec un avocat habile et débauché et embarque pour une odyssée étourdissante à travers les continents. 

Après La favorite, le réalisateur retrouve Emma Stone pour une oeuvre aussi fantastique que politique, aussi géniale que loufoque, aussi drôle que cynique. 

Lion d’or au festival de Venise 

http://cinecimes.fr/6083-2/

 

Du 25 au 30 Janvier 24

Du 25 au 30 Janvier 24

PAST LIVES, NOS VIES D’AVANT 

De Celine Song – Etats-Unis – 2023 – 1h46- VOST 

Avec Greta Lee, John Magaro, Teo Yoo… 

Miroir d’un moment intime de la vie de Celine Song, le récit gravite autour de la relation inachevée de Nora et Hae Sung. D’abord la pureté: l’amour doit il nécessairement être vécu pour avoir de la valeur? Ensuite l’affliction. La réalisatrice submerge son film de fatalité, confronte ses personnages aux déchirants »et si?». Dépouillé de tout artifice, ce drame sublimé par une mise en scène intimiste fascine par son utilisation du vide, celui des mots non prononcés, des sentiments non éprouvés. Le regret partout, la mélancolie omniprésente mais la finesse du scénario demeure dans l’écriture de ses personnages superbement incarnés par ce trio. 

http://cinecimes.fr/celine-song-past-lives/

Du 1 au 6 Février 24

Du 1° au 6  Février 24

FREMONT 

De Babak Jalali – USA– 1h 28 – VOSTF – Noir et Blanc 

Avec Anaita Wali Zada, Gregg Turkington, Jeremy Allen White… 

Prix du jury du festival du cinéma américain de Deauville 2023 

Fremont, du nom d’une bourgade de la Silicone Valley qui a pour particularité de concentrer le plus grand nombre de réfugiés afghans. Donya, jeune afghane de 20 ans a fui son pays à l’arrivée des Talibans après avoir travaillé comme interprète pour l’armée américaine. Pour l’heure, elle est employée dans une usine de « fortune cookies », petits gâteaux dans lesquels sont insérés des messages de bonne fortune, servis dans les restaurants asiatiques. Vie monotone dans un environnement pesant, rythmée par ses insomnies. Son existence va basculer quand, après la mort brutale de la vieille dame chargée de la rédaction des messages divinatoires, cette tâche essentielle va lui être confiée… 

Du 8 au 13 Février 24

Du 8 au 13 Février 24

Dream Scenario 

De Kristoffer Borgli – USA – 2023 – VOST – 1h 41 

Avec Nicolas Cage, Julianne Nicholson, Michael Cera…. 

Calvitie, bedaine et pantalon beige, ce terne professeur de biologie et père de famille américaine sans histoire voit sa vie bouleversée quand sa fille, puis une ex, puis ses étudiants, puis la moitié de la planète rêvent de lui. Le type le plus banal devient le plus désiré, donc le plus désirable. Dans notre société du spectacle permanent, sens dessus dessous, le vrai est un moment de faux et il est possible de devenir célèbre (« viral ») sans rien faire…. Mais quand les rêves des uns et des autres se transforment en cauchemars, Paul, fantasmé en bourreau des cerveaux, devient paria… Une fable qui interroge notre rapport aux images désormais malmené par l’intelligence artificielle et le « deep fake ». 

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur PROGRAMMATION JANVIER FEVRIER 24

programmation du 23 novembre au 2 janvier

Du 23 au 28 Novembre

SIMPLE COMME SYLVAIN 

De Monia Chokri – Canada – 2023 – 1h50

Avec Magalie Lépine Blondeau, Pierre-Yves Cardinal, Francis-William Rhéaume…

Un coup de foudre entre un homme et une femme que tout oppose. Elle est professeur de philosophie. Il est ouvrier du bâtiment. Elle est mariée à un intellectuel. Lui, sa « blonde », c’est la chasse et la pêche. Pour lui, elle plaque tout. Son mari, son appartement, sa réputation. Mais peut-on s’aimer si l’on est si différent ? Derrière ce couple épanoui, le poids de nos préjugés à tous. La cinéaste, avec son humour décapant, se moque avec la même tendresse des snobs et des beaufs. Elle pointe les préjugés de chacun, l’arrogance de classe, y compris celle qui s’ignore.

Festivals de Cannes, Toronto et Cabourg.

http://cinecimes.fr/simple-comme-sylvain/

Du 30 Novembre au 5 Décembre

LITTLE GIRL BLUE

De Mona Achache-France-2023-1H35

Avec Marion Cotillard, Marie Brunel, Marie Christine Adam

À la mort de sa mère, Mona Achache découvre des milliers de photos, de lettres, de carnets et d’enregistrements éparpillés dans un appartement et progressivement épinglés au mur par la cinéaste : une vie résumée en un puzzle de pièces disparates er incohérentes. Entre malaise et curiosité, Mona Achache exhume, quelques années après son suicide, l’histoire de sa mère. Par la puissance du cinéma et la grâce de l’incarnation de Marion Cotillard, elle décide de la ressusciter pour rejouer sa vie et la comprendre

http://cinecimes.fr/mona-achache-marion-cotillard-entretien-croise-litlle-girl-blue/

http://cinecimes.fr/little-girl-blue/

 

 

HOW TO HAVE SEX

De Mona Manning Walker- Royaume uni, Grèce-2023-1H28

Avec Mia McKenna, Molly Manning Walker, Lara Peak

How to Have Sex (« Comment faire l’amour » ) suit trois jeunes amies qui se rendent en Crète pour les vacances, dans une station balnéaire. Afin de célébrer la fin du lycée, Tara, Skye et Em, s’offrent leurs premières vacances entre copines dans une station méditerranéenne ultra fréquentée. Le trio compte bien enchaîner les fêtes, cuites et nuits blanches, en compagnie de colocs anglais rencontrés à leur arrivée.  Ce voyage de tous les excès a la saveur électrisante des premières fois… jusqu’au vertige. Face au tourbillon de l’euphorie collective, sont-elles vraiment libres d’accepter ou de refuser chaque expérience…

http://cinecimes.fr/5997-2/

http://cinecimes.fr/molly-manning-walker-how-to-have-sex/

Du 14 au 19 Décembre

PERFECT DAYS

 

De Wim Wenders – Japon , Allemagne – 2023 – 2h03 – VOST

Avec Koji Yakusho, Min Tanaka, Arisa Nakano

C’est l’histoire d’Hirayama qui travaille à l’entretien des toilettes publiques de Tokyo et qui lent, contemplatif, dans une répétition des mouvements et des lieux où peu à peu l’existence d’Hiramaya entreprend de s’approcher du bonheur. Wim Wenders renoue avec une forme depoésie de la vie quotidienne. Le long métrage est immensément beau ( musique, images douces et harmonieuse à la profondeur palpable, personnages peuplant son existence solitaire et paisible ); il s’en dégage une grande sérénité. Une réflexion élégante, tendre et aérienne sur la quête de la beauté au quotidien et sur l’humanité radieuse. Wim Wenders, un cinéaste passé maître dans le cinéma du désir et de l’émotion .

Prix d’interprétation masculine pour Koji Yakusho , prix œcuménique, Cannes 2023.

http://cinecimes.fr/perfects-days/

http://cinecimes.fr/wim-wenders/

Du 21 au 26 Décembre

 PIERRE FEUILLE PISTOLET

De Maciek HAMELA, documentaire, Pologne/France /Ukraine-VOST. 1h24.

 Le cinéaste polonais donnait, avec son van de huit places, un coup de main pour véhiculer des amis fuyant les bombardements russes qui débutaient. Puis il a enchaîné les trajets et les rencontres pour les victimes d’une guerre aussi soudaine que monstrueuse. Il a parcouru plus de cent mille kilomètres sur les routes d’Ukraine et a décidé de laisser une trace des échanges, confessions, larmes parfois rires sur la banquette du van en route vers l’exil. Sasha, 34 ans, s’excuse mais sa fille Sanya, petit bout de 5 ou 6 ans, ne parle plus depuis qu’un missile est tombé à quelques mètres de la maison, blessant grièvement son frère.. Ou encore une grand-mère réconfortée par ses petits-enfants lorsqu’elle évoque, la larme à l’œil, la ferme familiale, les vaches abandonnées. La caméra frontale capte le récit de ces témoins. C’est la survie dans ce huis clos, et la guerre dehors. Et Sofia, gamine malicieuse de 7 ans, propose une partie de Pierre- Feuille-Ciseaux…

http://cinecimes.fr/pierre-feuille-pistolet/

 

Du 28 Décembre au 2 Janvier

GOOD BYE JULIA

    De Mohamed Kordofani – Soudan – 2h

    Avec Eiman Yousif, Siran Riak…

   Nous sommes en 2005 au Soudan où les affrontements fratricides entre le Nord et le Sud recommencent. Nous suivons le destin de deux femmes : Mona, de classe sociale favorisée et de religion  musulmane vit à quelques rues de Julia, chrétienne pauvre venue du Sud à Khartoum, la capitale qui recommence à trembler sous les émeutes. Deux femmes si loin, si proches qu’un drame va rapprocher.

  On a rarement vu un film aussi subtil et saisissant de beauté sur ce qui peut exister à bas bruit dans une société patriarcale où les femmes n’ont pas voix au chapitre.

   C’est l’histoire magnifique d’une réparation dans un pays ensanglanté, brisé en deux.

     Sélection officielle à Cannes et prix de la Liberté

http://cinecimes.fr/googbye-julia/

http://cinecimes.fr/mohamed-kordofani-goodbye-julia/

 

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur programmation du 23 novembre au 2 janvier

Programmation Octobre/ Novembre 23

 

Du 12 au 17 Octobre

Du 12 au 17 Octobre

L’ÉTÉ DERNIER

De Catherine Breillat, France, 1 h 44

Avec Léa Drucker, Samuel Kircher

Anne, avocate renommée, spécialisée dans les violences sexuelles faites aux mineurs, vit en harmonie avec son mari Pierre et leurs deux filles. Un jour, Théo 17 ans, le fils de Pierre né d’une première union, emménage chez eux. Peu de temps après il annonce à son père qu’il a une liaison avec Anne. Elle nie avec une énergie implacable cet adultère incestueux,n’envisageant pas de risquer de perdre sa famille et sa carrière.

Absente depuis dix ans, Catherine Breillat n’a rien perdu de sa rage, de son impétuosité et de sa recherche de la vérité.

Ce récit subtil captive de bout en bout, servi par deux acteurs prodigieux.

 

Du 19 au 24 Octobre

Du 19 au 24 Octobre

L’AIR DE LA MER REND LIBRE

De Nadir Mokneche – France – 2023 – VOST –

1 h 30

Avec Youssouf Abi Ayad, Kenza Fortas, Zahia Dehar….

Traiter un sujet sensible d’une manière délicate n’est pas si courant. Raison de plus pour découvrir « L’Air de La Mer Rend Libre » qui raconte un mariage arrangé aujourd’hui à Rennes dans une famille française d’origine maghrébine. Celui-ci unit SaÏd, jeune homme parfait quoique peu pressé de convoler (il est gay, sa famille le sait, mais personne n’en parle), et Hadjira, brunette réservée quoique futée, qui a brûlé son adolescence avec une racaille mais qui a fait amende honorable depuis. Pour leurs mères il est surtout question de sauver la face, ce qui n’est pas si simple. Le réalisateur déjoue nombre de clichés et cette jolie comédie est portée par le charme de ses comédiens.

 

Du 26 au 31 Octobre

Du 26 au 31 Octobre

LOST COUNTRY

De Vladimir Perisic, France, Serbie, 1 h 38, VOST

Avec Jovan Ginic, Jasna Duricic…

Le portrait d’un adolescent dans la Serbie de 1996 en plein chaos. Stefan a 15 ans, collégien et fils de la porte-parole du gouvernement serbe. Le régime criminel de Milosevic, rudoyé par des manifestations étudiantes contre le trucage des élections, vit ses dernières heures. Stefan oscille entre mère et patrie, les illusions se perdent, l’innocence aussi.

Le réalisateur fait le récit d’apprentissage d’un adolescent tiraillé entre une nouvelle conscience politique glanée auprès d’amis lycéens et une loyauté affectueuse envers sa mère.

Prix de la révélation pour Jovan Ginic à la Semaine de la Critique Cannes 2023.

 

Du 2 au 7 Novembre

Du 2 au 7 Novembre

LOST IN THE NIGHT

De Amat Escalante – Mexique – 2023 – 2 h – VOST

Avec Juan Daniel, Garcia Trevino, Ester Exposito, Barbara Mori…

Trois ans après la disparition de sa mère, une activiste écologiste, un jeune homme recherche les coupables. Son enquête le mène chez une riche famille d’artistes…Le mexicain Amat Escalante continue de raconter la violence et la corruption de son pays dans une forme un peu moins brutale que dans Heli. Lost in the night évolue à un rythme déstabilisant, fait de faux départs, de montées en puissance presque aussitôt désamorcées. Ces circonvolutions finissent par former une toile obsédante, dans laquelle le cinéaste exprime sa culpabilité d’artiste se «nourrissant» de l’horreur du monde.

 

Du 9 au 14 Novembre

Du 9 au 14 Novembre

MAL VIVER / VIVER MAL

De Joao Canijo – Portugal/France – 2 h 07 et 2 h 04

Ce sont deux films, deux faces d’une même pièce : le champ et le contrechamp de la même histoire avec les mêmes protagonistes : on peut les découvrir dans n’importe quel ordre : l’action se déroule dans un hôtel portugais tenu par les femmes d’une même famille.

Mal viver se concentre sur ces femmes et la relation complexe et délétère qui les unit, amplifiée par l’arrivée de la plus jeune, qui va réveiller rancunes et ressentiments, enfouis depuis longtemps.

Viver mal, quant à lui, s’intéresse aux clients de l’hôtel, qui semblent, eux aussi, avoir choisi les vacances pour régler leurs comptes à ciel ouvert.

Avec une mise en scène très maitrisée, le spectateur peut faire son propre chemin, dans un dédale, qui balaie toute certitude dans ce jeu où il revoit les mêmes scènes, sous 2 prismes différents.

 

Du 16 au 21 Novembre

Du 16 au 21 Novembre

L’ENLÈVEMENT

De Marco Bellocchio,

Avec Paolo Pierobon, Enea Sala, Leonardo Maltese

En 1858, dans le quartier juif de Bologne, les soldats du Pape font irruption chez la famille Mortara. Sur ordre du cardinal, ils sont venus prendre Edgardo, leur fils de sept ans. L’enfant, a été baptisé en secret, étant bébé, sur l’initiative de sa nourrice inquiète pour le salut de son âme. La loi pontificale est indiscutable : il doit recevoir une éducation catholique. Il devient le protégé, autrement dit l’otage du paperoi Pie IX. Les parents d’Edgardo, bouleversés, vont tout faire pour libérer leur fils de l’endoctrinement qu’il subit à grand renfort d’Agnus Dei et de parties de cache-cache dans les jupes du Saint- Père. Soutenus par l’opinion publique de l’Italie libérale et la communauté juive internationale, le combat des Mortara prend vite une dimension politique. Mais l’Église et le Pape refusent de rendre l’enfant, pour asseoir un pouvoir de plus en plus vacillant

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation Octobre/ Novembre 23

Programmation Septembre et Octobre 2023

Du 31/08 au 5/09

Du 30/08 au05/09

REALITY

De Tina SATTER, Etats-Unis, 1h22, VOST, avec Sydney Sween

Josh Hamilton, Marchant Davis.

À partir de vrais enregistrements, la cinéaste érige l’interrogatoire de Reality Winner, lanceuse d’alerte sous Trump, en un féroc

thriller psychologique, fin portrait d’une jeune femme, film politique et un huis clos policier éloigné des clichés habituels.

Tout est stupéfiant dans ce condensé de l’Amérique post-11-septembre.

Le film retranscrit les dialogues sans nettoyer les scoriesde la conversation originale, ses plaisanteries et répétitions. Tout cela est porté par une Sydney Sweeney exceptionnelle dans lerôle de cette jeune femme à la normalité désarmante et sa manière de faire apparaître peu à peu ses ambiguïtés, ses zones d’ombre, sa complexité ; les travaux d’approche badins des enquêteurs dérivent peu à peu vers l’interrogatoire musclé et, face à eux, la suspecte reste indéchiffrable ; s’associe l’actualité de Trump sur le même sujet, et du coup l’invraisemblable paralysie de la justice américaine face à l’ex-président.

Du 7 au 12/09

Du 07 au 12/09

LES TOURNESOLS SAUVAGES

De Jaime Rosales, 1h43, Espagne, vost

Avec Anna Castillio

Julia, incarnée par la lumineuse Anna Castillo, est une jeune femme moderne, indépendante, déjà mère de deux enfants qu’elle élève seule, sans pour autant renoncer à une vie amoureuse.

Orientant et organisant sa vie selon les désirs de l’homme qu’elle s’est choisi pour soleil, et qui chaque fois devient son « tournesol » . Trois prénoms masculins vont successivement scander le film, annonçant simultanément un règne et son caractère transitoire. Trois chapitres, comme autant de vies, autant d’impasses ou de chances explorées. Trois liens, trois climats, saisis avec sensibilité par la caméra d’Hélène Louvart. Face à trois types de masculinité parfaitement incarnés, Anna Castillo s’impose, dans chacune de ses émotions, comme la plus lumineuse des filles d’aujourd’hui.

Du 14 au 19/09

Du 14 au 19/09

AMA GLORIA

De Marie Amachoukeli, 1h24 – France-Belgique

Avec Louise Mauroy-Panzani, Ilça Moreno-Zego…

Qu’est-ce que la maternité si ce n’est avant tout un acte de bonté et un tas de regards qu’on échange avec amour ? Marie Amachoukeli révise le statut de mère à travers Àma Gloria, une délicate fresque d’une enfance qu’on a du mal à quitter. Elle convoque des émotions universelles et une mélancolie de l’enfance rarement capturée. Tout cela avec une mise en scène sans pathos, subtile, juste

Accompagnée de deux grandes figures de qualité, la cinéaste interroge la distance mère-fille au coeur d’une relation de sincérité, tout en rendant hommage à la nounou qui s’est occupée d’elle dans son enfance, Laurinda Correia.»

Du 21 au 26/09

Du 21 au 26/09

FERMER LES YEUX

De Victor Erice – Espagne – 2023 – 2H49 VOS

1947, dans le Château de Triste le Roi, en France, un vieux juif de Tanger, majestueux et défait, fait venir, dans sa demeure un détective privé, pour retrouver sa fille disparue, avec sa mère chinoise, dans l’enfance à Shangaï…il s’agit d’un extrait d

film… Quelques minutes plus tard, en 2012, à Madrid, une autre scène s’ouvre sur un plateau de télévision de téléréalité : il s’agit de découvrir ce qu’est devenu un célèbre acteur (Julio Arenas), disparu, voici 20 ans, en plein tournage, du film dont l’extrait est celui vu un moment plus tôt. Ainsi les 2 récits, l’un fictionnel, l’autre réel vont se fusionner autour de de la figure de la disparition…Film sur l’identité, sur la perte d’identité, sur la célébrité, a été accueilli par une longue standing ovation au Festival de Cannes cette année et fait l’unanimité de la critique ce jour.

Du 28/09 au 03/10

Du 28/09 au 03/10

LA BÊTE DANS LA JUNGLE

De Patric CHIHA, France, 1h43

Avec Anaïs Demoustier, Tom Mercier, Béatrice Dalle.

D’après Henry James (1903) mais transposé dans une boîte de nuit de 1979 à 2004, une oeuvre culte à nulle autre pareille.

John et May ont tissé des liens affectifs qui s’étaient dénoués. John refusait de s’engager dans le mariage, persuadé que sa vie n’était qu’en sursis parce qu’un évènement tragique et douloureux, tapi comme une bête dans la jungle, devait réduire à néant son bonheur et celui de ceux qui lui seraient attachés. Dix ans plus tard, May le croise de nouveau, et le convainc de reprendre leurs relations, mais sur une base amicale. Cette crainte de John évoque la découverte du psychanalyste anglais, Donald Winnicott, qui publie en 1974, «La crainte de l’effondrement», une angoisse qui a pris sa source dans une situation très douloureuse vécue peu de temps après la naissance, mais qui n’est pas mémorisée verbalement mais seulement émotionnellement. Ce passé est ignoré mais son émotion est projetée dans le futur. Il faut absolument éprouver sur grand écran cette expérience, hypnotique, conceptuelle et sensuelle, d’une vie mise entre parenthèses, du temps que May (Anaïs Demoustier) essaie de figer, alors que les années défilent sur la piste, la gestuelle des danseurs évoluant avec les époques (disco, new wave, techno…) C’est raconté au moyen de tout ce qui fait le cinéma : la lumière, la musique, le temps, le mouvement et le romanesque.

Du 5 au 11/10

Du 5 au 11/10

DESERTS

De Faouzi Bensaidi

France, Belgique, Quatar, Allemagne, Maroc – 2H

Pieds nickelés marocains du surendettement, Mehdi et Hamid sillonnent en voiture et en costards cravates froissés le sud du pays. Leur mission : recouvrir pour leur agence les arriérés d’emprunts que n’ont pas honorés de pauvres bougres accablés par la misère et la sécheresse du désert, dans des villages de nulle part. Mêlant comédie et road-movie, le film prend un tour de western et même de quête initiatique lorsque les deux mercenaires désabusés, eux-mêmes mis sous pression, croisent la route d’un bandit de grand chemin.

 

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation Septembre et Octobre 2023

Prochaine programmation début septembre !

On vous souhaite un bel été

A bientôt

L’équipe de Cinécimes

 

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Prochaine programmation début septembre !

Programmation Juin Juillet 23

 

Du 15 au 20/06/23

L’ILE ROUGE 

Du 15 au 20/06/23

De Robin Campillo – France – 1H 56 

Avec Nadia Tereszkiewicz, Quim Gutiérrez, Charlie Vauselle 

Bienvenue au « paradis » : Madagascar entre 1970 et 1972 sur la base militaire 181. La république malgache est indépendante depuis 1960, mais le père de Thomas, sous-officier, et ses collègues militaires sont toujours là pour imposer encore un peu la présence française dans l’océan indien. Avec ce film proustien le réalisateur de « 120 Battements par Minutes » livre une magnétique et universelle histoire d’émancipation. Et un récit initiatique des plus délicats sur la naissance d’un oeil de cinéma.

http://cinecimes.fr/robin-campillo-lile-rouge/

Du 22 au 27/06/23

Du 22 au 27/06/23

DERNIERE NUIT A MILAN 

De Andrea Di Stefano -Italie- 2023 – 2h05 

Avec Pierfrancesco Favino, Linda Caridi, Antonio Gerardi… 

Franco Amore porte parfaitement son nom. En apparence seulement. Andrea Di Stefano explore la face cachée de cet homme à deux doigts de tout perdre en une nuit – la dernière de son service de carabinier après 35 ans de bons et loyaux services où il n’a jamais fait usage de son arme – jusqu’à ce que l’on découvre les eaux bien plus troubles dans lesquelles il fraie. Ce thriller se révèle classique au meilleur sens du terme. Tendu et sans esbroufe avec un réalisateur qui laisse toute la place à un récit riche en rebondissements, à des personnages ambigus et à des acteurs majeurs dont l’immense Pierfrancesco Favino.

http://cinecimes.fr/andrea-di-stefano-derniere-nuit-a-milan/

Du 29/06 au 04/07/23

Du 29/06 au 04/07/23

SICK OF MYSELF 

De Kristoffer BORGLI, Norvège, 1h37, VOST 

Avec Kristine Kujath Thorrp, Eirik Saether, Fanny Vaager. 

Notre époque, dit-on, ne reconnait que ceux qui savent se faire remarquer. Alors comment exister ? Quitte à en passer par des conduites qu’on pourrait prendre pour des pathologies. À tort ou à raison ? Signe, serveuse dans un café, est en rivalité avec son petit ami, Thomas, qui pérore sur sa prochaine (petite) exposition d’art contemporain. Or une occasion se présente : une cliente du café, salement mordue par un chien, saigne dans les bras et sur la blouse de Signe, qui s’empare immédiatement de ce statut de « sauveuse ». Elle a trouvé ainsi un rôle, et raconte, encore et encore, cet épisode, jusqu’à ce que Thomas reprenne la vedette. Comment continuer à attirer l’attention ? Signe choisit d’attirer l’empathie d’un public à son égard, d’autant plus que Thomas se soucie d’abord de lui-même. Il faut que tout le monde me regarde. Se faire du mal, se défigurer, et même envoyer des phrases assassines, des humiliations à répétition, puisque pour émerger, il faut enfoncer l’autre. Le cinéaste capte « la maladie (?) » du nouveau siècle, cette obsession de soi qui dissout les êtres

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation Juin Juillet 23

Programmation Mai Juin

 

http://cinecimes.fr/cannes-2023-palmares-et-contre-palmares/

Du 11 au 16 Mai

BEAU IS AFRAID 

De Ari Aster – USA – 2023 – VOST – 2h 59 

Beau doit se rendre chez sa mère pour son anniversaire, mais son introversion radicale comme la lourdeur d’un nouveau traitement neuroleptique semblent avoir pour effet de liguer les choses contre lui. Incapable de prendre son avion à temps, culpabilisé par la désapprobation d’une mère ogresse, Beau s’extirpe à grand-peine de son appartement, et s’engage dans une dérive picaresque semée de rencontres étranges et de visions hallucinatoires, qui prend la forme d’un long cauchemar éveillé. La première moitié du film est impressionnante. Ari Aster projette la folie de son héros sur le monde environnant, la réalité américaine apparaissant sous ce prisme comme un grand asile à ciel ouvert.

 

Du 18 au 23 Mai

Du 18 au 23 Mai

BURNING DAYS 

De Emin Alper – Turquie – 2022 – 2h08 – VOST 

En Turquie, un jeune et scrupuleux procureur croise le fer avec les traditions. Dans de somptueux plans larges, devenu juge et partie contre son gré, il trouve un adjoint suave et énigmatique en la personne du journaliste opposé à l’édile en place. S’installe entre eux une ambiguïté qui sera un autre péché pour la communauté où règnent violence sexuelle et homophobie.

Un thriller politique remarquable d’intensité.

 

Du 18 au 23 Mai

Du 18 au 23 Mai

CHIEN DE LA CASSE 

De Jean-Baptiste Durand – France – 2023 – 1h33 

Avec Raphaël Quenard, Anthony Bajon, Galatéa Bellugi… 

Dog et Mirales tuent le temps, tout le temps, dans leur petit village endormi du sud de la France, comme si demain n’existait pas, entre petits trafics et bières sur canapé. Autant Mirales, a l’esprit vif, n’a de cesse de taquiner Dog, garçon naïf et impassible, autant celui-ci se laisse harceler. Un jour, une fille débarque dans le village. Elsa et Dog tombent amoureux, et Mirales ne le supporte pas… Ce tendre et insolent premier long métrage raconte l’amitié d’une grande gueule et de son souffre-douleur.

http://cinecimes.fr/cannes-2023-palmares-et-contre-palmares/

Du 25 au 30 Mai

Du 25 au 30 Mai

LA DERNIÈRE REINE 

De Damien Ounouri et de Adila Bendimerad – Algérie/France – 2023 – 1h53 – VOST 

Algérie 1516, les réalisateurs nous livrent là un conte captivant entre légende et histoire. Dans le royaume d’Alger règne Salim et sa belle épouse Zaphira. Devant la menace d’invasion par l’Espagne de Charles Quint, Salim fait appel au terrible pirate Barberousse, armé par Soliman le Magnifique. Malgré leur alliance, Barberousse va éliminer Salim, tant il convoite son pouvoir et son épouse. Mais Zaphira va lui résister. Magnifique film où le travail de reconstitution des costumes et des armes de l’époque ajoute à luxuriance des décors.

http://cinecimes.fr/damien-ounouri-et-adila-bendimerad-la-derniere-reine/

 

Du 25 au 30 Mai

Du 25 au 30 Mai

ABOUT KIM SOHEE 

De July Jung – Corée du Sud – 2023 – 2h15 – VOST 

Le film s’inspire d’un fait divers survenu en Corée du Sud: le stage de fin d’études d’une lycéenne dans un centre d’appels de Korea Telecom tourne au drame, à cause de la pression incessante mise sur ses épaules par ses supérieurs…

Le film est scindé en deux : une première partie détaille la mécanique de l’affaire, au fil d’un portrait empathique de la jeune fille puis on suit l’enquête d’une flic , qui va dénoncer les dérives d’une société qui n’a rien d’autre à enseigner à ses jeunes générations qu’à courber l’échine.

http://cinecimes.fr/cannes-2023-palmares-et-contre-palmares/

 

Du 1 au 6 Juin

Du 1 au 6 Juin

L’IMPROBABLE VOYAGE D’HAROLD FRY 

De Hettie Mac Donald – Royaume-Uni – 1H48 – VOST 

« Je vais marcher et tu vivras ». Tout juste retraité, Harold Fry mène une vie maussade aux côtés de sa femme Maureen, Il apprend, alors que sa vieille amie Queenie est mourante, il sort de chez lui bouleversé, marche pour lui poster une lettre, mais …. Décide de continuer à marcher, avec sa lettre dans la poche pour se rendre a son chevet. Il se lance alors dans un improbable périple de plus de 700 km à travers l’Angleterre, persuadé que son voyage, maintiendra Queenie en vie. Au fil de rencontres inattendues et libératrices, Harold se redonnera-t-il une chance ?

 

Du 1 au 6 Juin

Du 1 au 6 Juin

SHOWING UP 

De Keilly Reichardt – USA – VOST 

Ni riche ni célèbre, Lizzie, sculptrice d’une quarantaine d’années, établie à Portland, vit seule avec son gros chat et travaille à temps partiel pour une école d’arts plastiques. Alors qu’elle s’apprête à exposer ses statuettes dans une petite galerie, les tensions et la difficulté d’être la submergent.

La réalisatrice en tire un film insituable, à la fois satire d’une certaine Amérique baba cool, et chronique dépressive intime.

http://cinecimes.fr/cannes-2023-palmares-et-contre-palmares/

 

Du 8 au 13 Juin

Du 8 au 13 Juin

BRIGHTON 4TH 

De Levan Koguashvili – Georgie – 1H36 – VOST 

Little Odessa est un quartier de New York, à la pointe sud de Brooklyn, peuplé d’immigrants de l’ex URSS. Kakhi, costaud, taiseux, la soixantaine, arrive de Tbilissi où il fut naguère champion de lutte. Il vient rendre visite à son fils, qu’il croyait étudiant en médecine, mais qui est en fait criblé de dettes de jeu, et menacé par la Mafia locale. Il décide de lui venir en aide. Koguashvili trouve le bon équilibre entre la description de ce quartier haut en couleurs, et la chronique d’un amour paternel plus fort que tout.

 

Du 8 au 13 Juin

Du 8 au 13 Juin

LA FILLE D’ALBINO RODRIGUE 

De Christine Dory – France – 1H30 

Avec Emilie Dequenne, Galatea Bellugi, Philippe Duquesne 

Rosemary, 16 ans, vit toute l’année en famille d’accueil et part rejoindre sa famille biologique pour les vacances. A son arrivée, son père n’est pas à la gare pour l’accueillir comme prévu. Dans les jours qui suivent, son père ne réapparaît pas : face aux questions répétées de Rosemary, sa mère ne cesse de se contredire, celle-ci va ,alors, apprendra à s’écouter, à écrire, et à trahir ceux qu’elle aime , avec son émancipation à marche forcée . Personnages portés par un duo de comédiennes étincelantes

 

Publié dans Archives programmes, Uncategorized | Commentaires fermés sur Programmation Mai Juin

Programmation Avril Mai 2023

Du 6 au 11 Avril

Du 6 au 11 Avril

DE GRANDES ESPÉRANCES 

De Sylvain Desclous – France – 2022 – 1h45 

Avec Rebecca Marder, Benjamin Lavernhe, Emmanuelle Bercot… 

En course pour l’ENA, Madeleine et Antoine, en couple, en ont l’envie chevillée au corps, avant qu’une altercation qui tourne au drame sur une route corse avec un habitant du cru vienne briser leur irrésistible ascension. Le réalisateur connaît la politique et ses coulisses. Il le confirme dans sa manière de camper les situations, de trouver des échos dans l’histoire récente de la gauche. Mais le film transcende le cadre de la politique. A travers le personnage de Madeleine qui rêve de mettre à mal le capitalisme, il raconte comment, passé un certain seuil, tous les coups sont permis pour faire passer ses idées.

 

Du 6 au 11 Avril

 Du 6 au 11 Avril

DALVA 

De Emmanuelle Nicot – France/Belgique – 1h20 

Un premier long sur le thème de l’inceste à travers une enfant de 12 ans, trop maquillée et court vêtue pour son âge, soudain retirée du domicile paternel… contre son gré et sans qu’elle en comprenne la raison. Un film raconté à la hauteur de sa jeune héroïne et qui va gratter là où ça fait mal, comme dans ces moments où la petite fille défend ce père qui l’a abusée et qu’elle continue à aimer inconditionnellement. C’est à travers son regard que l’on vit son long chemin vers une deuxième vie, celle d’une gamine de son âge, grâce à des éducateurs qui lui font découvrir ce monde de l’enfance qu’au fond elle ne connait pas. Le portrait d’une renaissance. Film récompensé à la Semaine de la Critique 2022. 

 

Du 13 au 18 Avril

Du 13 au 18 Avril

GOUTTE D’OR 

De Clément COGITORE, France -1h38. 

Avec Karim Leklou, Jawad Outouia, Elyes Dkhissi, Malik Zidi. 

Le cinéaste nous emmène dans une exploration fiévreuse et onirique du célèbre quartier de la Goutte d’Or à Paris, avec le Médium Ramsès, qui reçoit, dans une pénombre travaillée à la bougie, des endeuillés prêts à payer en liquide pour des nouvelles de leurs chers disparus. Sa petite entreprise ne connaît pas la crise. Sa prospérité s’explique: on jurerait que les morts lui parlent pour de vrai, de souvenirs précieux, d’amour et de pardon. Il fait aussi des petits spectacles qui rendent les gens contents et reviennent. Mais un jour, des gamins de Tanger, moineaux livrés à la rue, à la drogue, à la violence, sont attirés par ses talents pour retrouver un copain envolé 

http://cinecimes.fr/clement-cogitore-goutte-dor/

Du 13 au 18 Avril

Du 13 au 18 Avril

THE LOST KING 

De Stephen Frears – Angleterre – 1h49 – VOST 

Avec Sally Hawkins, Steve Koogan… 

Dans ce récit contemporain inspiré d’une histoire vraie, l’historienne amatrice Philippa Langley , longtemps regardée de haut parce que femme et non professionnelle, cherche à retrouver la dépouille perdue du roi mal-aimé Richard III et à réhabiliter ce monarque du XVe siècle face à l’image populaire, notamment transmise par la célèbre pièce de Shakespeare, qui le décrit comme un être malfaisant. Avec beaucoup d’humour, le film dresse le portrait d’une héroîne modeste, handicapée par un syndrome de fatigue chronique mais portée par une intuition étonnante. 

http://cinecimes.fr/stephen-freears/

 

Du 20 au 25 Avril

Du 20 au 25 Avril

SUR L’ADAMANT 

De Nicolas Philibert/France/1H49/Documentaire. 

L’Adamant est un Centre de Jour unique en son genre : c’est un bâtiment flottant. Édifié sur la Seine, en plein coeur de Paris, il accueille des adultes souffrant de troubles psychiques, leur offrant un cadre de soins qui les structure dans le temps et l’espace, les aide à renouer avec le monde, à retrouver un peu d’élan. L’équipe qui l’anime est de celles qui tentent de résister autant qu’elles peuvent au délabrement et à la déshumanisation de la psychiatrie. Ce film nous invite à monter à son bord pour aller à la rencontre des patients et soignants qui en inventent jour après jour le quotidien. Ours d’Or à Berlin en février 23 .

 

 

 

 

Du 20 au 25 AvrilDu 20 au 25 Avril

CHILI 1976 

De Manuela Martelli – Chili – 1h35 – VOST 

Pour son premier long, Manuela Martelli remonte le temps jusqu’en 1976, année considérée comme l’une des plus sombres du régime de Pinochet alors au pouvoir depuis trois ans. Et c’est ce pan douloureux de l’histoire de son pays qu’elle explore dans les pas d’une héroïne presque malgré elle, l’épouse d’un médecin qui, en acceptant d’aider en secret un jeune révolutionnaire, à la demande d’un prêtre, va se retrouver bien loin de sa vie bourgeoise, sous la menace permanente de voir son secret découvert. La cinéaste sait créer de la tension et la faire grandir sans jamais forcer le trait, avec une maîtrise jamais prise en défaut, jusqu’à l’ultime plan. 

 

Du 27 Avril au 2 Mai

Du 27 Avril au 2 mai

THE ETERNAL DAUGHTER 

De Joanna Hogg, Royaume Uni/ Etats Unis, 1h36, VOST Avec Tilda Swinton, August Joshi, Carly-Sophia Davies 

Julie, accompagnée de sa mère âgée, Rosalind, vient prendre quelques jours de repos dans un hôtel perdu dans la campagne anglaise, le manoir où Rosalind a vécu dans le passé. Les souvenirs vont bien évidemment ressurgir. La jeune femme, réalisatrice en plein doute, confie à sa mère vouloir en savoir plus sur elle en vue d’un film. Proches et lointaines, ces deux femmes ont parfois des allures de soeurs jumelles. Le jeu de Tilda Swinton, conjugué au montage, suggère d’autres espace-temps et laisse entrer des fantômes. 

 

Du 27 Avril au 2 Mai

Du 27 Avril au 2 Mai

TOUTE LA BEAUTE ET LE SANG VERSE 

De Laura Poitras 

Documentaire-Etats Unis – 1h57-VOST 

Photographe mythique de l’underground US, Nan Goldin se bat contre la famille Sackler, richissime famille américaine au coeur du scandale des opioïdes, au travers de la mise sur le marché de l’antidouleur OxyContin, responsable de centaines de milliers de morts aux Etats-Unis. L’évocation biographique classique de Nan Goldin se double donc de son action militante, mêlant les images de ce combat à celles du parcours esthétique et intime de la photographe. LION D’OR au festival de Venise 2022 

 

Du 4 au 9 Mai

Du 4 au 9 Mai

LE CAPITAINE VOLKONOGOV S’EST ECHAPPE 

De Alexei Chupov et Natalya MerkulovaEstonie – France/Russie-2023-2h06-VOST 

URSS, 1938. Au pic de la « Grande Terreur », Staline purge ses propres rangs. Les hommes du NKVD, police politique ancêtre du KGB puis de l’actuel FSB, qui mettent en oeuvre la répression sont eux-mêmes arrêtés et exécutés. Capitaine zélé du NKVD, Volkonogov se sait parmi les condamnés et s’échappe. Dans sa fuite, il est frappé d’une vision : pour sauver son âme, il va chercher à expier ses fautes en recueillant le pardon des familles de ses victimes… 

 

Du 4 au 9 Mai

Du 4 au 9 Mai

ALMA VIVA 

De Christèle Alves Meira – France-Portugal 2022- 1H28 

Elle se nomme Salomé et, comme chaque été, elle passe ses vacances dans la maison familiale de sa grand-mère, au milieu des montagnes portugaises ; ici la vie semble immuable, les querelles entre voisins se prolongent d’une année sur l’autre, les langues sont bien pendues. Silencieuse et sérieuse observatrice, la gamine circule au milieu de ce petit monde : il l’interroge et la tourmente un peu – surtout les croyances sur les morts et leurs esprits. Soudainement la grand-mère meurt, les adultes se déchirent autour des obsèques, Salomé, elle, est hantée par l’esprit de celle qui était considérée comme une sorcière… 

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation Avril Mai 2023