Archives : Archives programmes

PROGRAMMATION OCTOBRE NOVEMBRE 2022

Du 6 au 11 Octobre

Du 6 au 11 Octobre

REBEL 

De Adil El Arbi et Billall Fallah-Luxembourg/France/Belgique-2022-2h15 

Avec Lubna Azabal, Aboubakr Bensaihi, Amir El Arbi… 

Parti de Molenbeek, Kamal se rend en Syrie pour venir en aide aux victimes de la guerre, mais l’Etat islamique prend possession du territoire et l’enrôle de force. En parallèle, les recruteurs de Daech endoctrinent son petit frère, resté en Belgique. Analyse clinique de la propagande, qui aborde l’ensemble de la chaîne alimentaire du terrorisme, le film s’impose par sa mise en scène virtuose. Sans démonstration de force ostensible, il montre comment le venin idéologique fait son chemin dans les têtes et les corps. Une plongée radicale au coeur de la machine à broyer qu’est l’Etat islamique. Fascinant… Percutant… 

Du 13 au 18 Octobre

Du 13 au 18 Octobre

RODEO 

De Lola Quivoron – France – 1h45 

Avec Julie Ledru, Yanis Lafki, Antonia Buresi 

Julia vit de petites combines et voue une passion dévorante, presque animale, à la pratique de la moto. Un jour d’été, elle fait la rencontre d’une bande de motards adeptes du cross-bitume, une pratique souvent associée au « rodéo urbain » et infiltre ce milieu clandestin. Le caractère de feu de la jeune femme crève l’écran mais 

un accident vient fragiliser sa position au sein de la bande…

http://cinecimes.fr/lola-quivoron-rodeo/ 

 

Du 20 au 25 Octobre

Du 20 au 25 Octobre

107 MOTHERS 

De Peter Kerekes-Ukraine- 2022- 1h33- VOST Avec Mariana Klimova, Iryna kiriazeva, Ivan Ostrochovski 

PRIX HORIZZONTI, PRIX DE LA CRITIQUE AU FESTIVAL DU CAIRE, PRIX MEILLEURE ACTRICE ET MEILLEUR ACTEUR Lyesa enceinte est condamnée à 7 ans de prison pour le meurtre de son mari. Elle se retrouve incarcérée dans une prison d’Odessa en Ukraine où elle accouche d’un petit garçon. Les mères ne peuvent s’occuper de leurs enfants que jusqu’à leurs 3 ans, ensuite c’est l’orphelinat. Lyesa va tout faire pour que ça n’arrive pas. Entre documentaire et fiction seul son personnage est interprété par une comédienne, les autres sont les vraies prisonnières et les vraies gardiennes. Film émouvant. 

Peter Kerekes ( 107 Mothers )

 

Du 27 Octobre au 1° Novembre

Du 27 Octobre au 1° Novembre

JEUNESSE EN SURSIS 

De Kateryna Gornostai-Ukraine-2H02-VOST 

Ours d’argent Berlin 2022 

Dernier film ukrainien sorti avant l’invasion russe. Centré sur un trio d’amis inséparables, et sur les rêveries, les fragilités, les mille instants ténus qui tissent une vie de lycéen, ce beau portrait de groupe est d’autant plus touchant qu’il se tient en équilibre dans un monde aujourd’hui ravagé. La réalisatrice raconte, tout en nuances et en teintes tendres et sourdes, les préoccupations ordinaires d’un âge qui ne l’est pas : amours, fantasmes, détresse, questions d’identité et de désir, amitiés passionnées… Une plongée juste et sensible dans un quotidien « en sursis ». 

 

Du 3 au 8 Novembre

Du 3 au 8 Novembre

PLAN 75 

De Chie Hayakawa – Japon – 1h52- VOST 

Avec Chieko Baicho, Hayato Isomura…. 

Au Japon, dans un futur proche, le vieillissement de la population s’accélère. Le gouvernement estime qu’à partir d’un certain âge, les seniors deviennent une charge inutile pour la société et met en place le programme « Plan 75 », qui propose aux plus de 75 ans un accompagnement logistique et financier pour mettre fin à leurs jours. Michi, 78 ans, (incarnée par une star du cinéma japonais ) perd son petit boulot et commence à envisager l’inenvisageable…

Mention spéciale du jury de la Caméra d’Or Cannes 2022

http://cinecimes.fr/chie-hayakawa-plan-75/

Publié dans Archives programmes | Leave a comment

Programmation septembre octobre 2022

Du 1° au 6 septembre

LES PROMESSES D’HASAN 

Du 1 au 6 septembre

De Semih Kaplanoglu – Turquie – 2H27 – VOST 

Hasan est un vieil agriculteur turc, travailleur mais dont le comportement vis à vis d’autrui n’a pas toujours été exemplaire…. Sa femme et lui ayant été enfin tirés au sort pour faire le pèlerinage à La Mecque, il est temps pour eux de se replonger dans leur passé et d’essayer de réparer les torts faits dans leur entourage…et peu à peu ce qui est semé et récolté prend une valeur plus existentielle… Ceci au milieu d’une nature splendide qui nous dévoile la ruralité turque. 

 

Du 1° au 6 septembre

LES GOÛTS ET LES COULEURS 

Du 1 au 6 septembre

De Michel Leclerc – France – 1h50 

Avec Rebecca Marder, Judith Chemla, Félix Moati, Philippe Rebbot, Eye Haïdara. 

Une chanteuse s’apprête à collaborer avec son idole, mais se heurte à son fils incompétent. Autrice et interprète d’un premier album remarqué, Marcia (Rebecca Marder, lumineuse) a convaincu son idole Daredjane de reprendre le micro. Quand cette dernière disparaît, leurs maquettes tombent dans l’escarcelle du seul héritier de la star… Mélancolique et drôle, cette romance musicale est rythmée par d’envoûtantes chansons originales. 

Du 8 au 13 septembre

TOUT LE MONDE AIME JEANNE 

Du 8 au 13 septembre

Film de Céline Devaux – France 2022- 1H47 

Avec Blanche Gardin et Laurent Lafitte 

Film lumineux, et léger, porté par ses 2 acteurs : Jeanne, une golden women, ingénieure au service de la planète menant une start up de pointe, fait soudain, faillite. Elle s’effondre. Sa mère meurt, … elle hérite de son appartement au Portugal, elle doit s’y rendre et dans la salle d’attente de l’aéroport, elle croise un homme, facétieux, blagueur qui se met en scène, joue, surjoue, fait rire mais parait un peu perdu aussi : l’histoire commence alors…

 

Du 8 au 13 septembre

DODO

Du 8 au 13 septembre 

De Panos H.Koutras Grèce 2h12 -vost 

L’extravagant Koutras choisit un volatile éteint depuis plus de trois siècles pour semer le chaos, et faire éclater la vérité, dans une famille bourgeoise grecque; laquelle, au bord de la faillite, mise tout sur un mariage et une opération financière occulte pour se remettre à flot. 

 

Du 15 au 20 septembre

CHRONIQUE D’UNE LIAISON PASSAGERE 

Du 15 au 20 septembre

Film d’Emmanuel Mouret – France – 2022 

Avec Vincent Macaigne et Sandrine Kimberlain 

 

Simon et Charlotte se rencontrent lors d’une soirée, se plaisent, rentrent ensemble (chez elle). Tout se passe si bien qu’arrive, inévitable, la question de se revoir. Lui, un homme marié, s’estime heureux qu’une telle liaison advienne, mais se range à son caractère provisoire, sans oser quitter son foyer. Elle, mère célibataire et pragmatique, le devance, Mais, scène après scène, escapade après-rendez-vous, dans le déni d’une relation beaucoup plus durable qu’ils ne veulent bien se l’admettre, l’amour s’installe …

 

Du 15 au 20 septembre

FLEE 

Du 15 au 20 septembre

De Jonas Poher Rasmussen – Danemark -2021 – 1h23 – VOST 

Film d’animation. 

L’histoire vraie d’Amin, contraint de fuir l’Afghanistan à la fin des années 1980, alors qu’il n’était qu’un enfant. Trente ans plus tard, désormais universitaire au Danemark, marié à son compagnon, il va confier à son meilleur ami la véritable histoire de son voyage et de son combat pour la liberté. 

L’usage de l’animation permet de mettre en image l’indicible et l’invisible. Réflexion sur les parcours migratoires et les liens familiaux et intimes, Flee est également un magnifique film sur la mémoire et la découverte de soi. 

 

Du 22 au 27 septembre

DEDALES 

Du 22 au 27 septembre

De Bogdan George Apetri – Roumanie/Rep. Tchèque/Lettonie – 1h58 – 2022 VOST 

Une novice de 19 ans quitte en cachette son monastère pour régler une affaire urgente en ville. Le soir même, sur le chemin du retour, son destin bascule. Marius, l’inspecteur de police en charge de l’enquête, est déterminé à résoudre l’énigme par tous les moyens, mais l’affaire tourne vite à l’obsession. 

 

Du 22 au 27 septembre

SUNDOWN 

Du 22 au 27 septembre

De Michel Franco-Mexique – France/Suède – 2021 – 1h23 

Avec Tim Roth, Charlotte Gainsbourg, Lazua Larios… 

Tim Roth y joue un homme en vacances avec sa soeur et ses neveux dans un grand hôtel mexicain d’Acapulco. Un évènement imprévu les oblige à regagner précipitamment Londres. Mais Tim Roth trouve un prétexte pour rebrousser chemin à la dernière minute. Et sous le soleil de plomb d’Acapulco, il se laisse dériver en organisant minutieusement le dérèglement de son existence… 

Film au suspense d’une grande tension, gorgé d’humour noir, porté par la puissance d’incarnation d’un Tim Roth génial… 

 

Du 29 septembre au 4 octobre

LA MAMAN ET LA PUTAIN 

Du 29 septembre au 4 octobre

De Jean Eustache – France – mai 1973 – 3h40 

Avec Jean-Pierre Léaud, Françoise Lebrun, Bernadette Lafont, Isabelle Weingarten… 

Alexandre, jeune oisif parisien désargenté, vit avec et aux crochets de Marie, boutiquière de mode, sa maîtresse plus âgée que lui. Il aime encore son ex petite amie Gilberte, lui offrant de l’épouser, mais elle refuse et le repousse. Il rencontre alors, à la terrasse du café « Les Deux Magots », une fille à qui il demande son numéro de téléphone. Il la rappelle, et entame avec elle, Véronika, infirmière à l’hôpital Laennec, une liaison, qu’il ne cache pas à Marie… 

Chef-d’oeuvre novateur du cinéma français, sortie en fin de nouvelle vague, de diffusion confidentielle, et devenu film culte… 

 

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation septembre octobre 2022

programmation du 9 juin au 7 juillet

DU 9 AU 14 JUIN

LIMBO
De Ben SHARROCK – Royaume-Uni-1h44. VOST.
Avec Amir El Masry, Vikash Bhai, Ola Orebiyi, Kwabena Ansah
Un groupe de réfugiés a échoué sur une petite île perdue d’Écosse.Faire un film savoureux, poétique et touchant  sur le sort des réfugiés, tel est le pari remporté par le réalisateur. Dans un esprit burlesque et graphique, « Limbo » dépeint le quotidien d’Omar, le syrien, et de ses camarades d’infortune sous l’angle de la fable. Omar se heurte à une réalité absurde dans une suite de saynètes cocasses, parfois cruelles et apparaît comme une personne incongrue. Mais ce personnage ne se réduit pas au statut de réfugié. Il est aussi exilé à l’intérieur de lui-même, en quête de sa propre identité, rongé par la culpabilité d’avoir laissé ses proches en pleine guerre. Il oscille entre lâcheté et courage, espoir et désillusion.

http://cinecimes.fr/ben-sharrock-limbo/

DU 9 AU 14 JUIN

EVOLUTION
De Kornel MUNDRUCZO – Hongrie / Allemagne – 2021 1h37 – VOSTF
Avec Lili Monori, Annamaria Lang, Goya Rego, Padme Hamdemir,
Première partie : en 1945, au moment de la découverte par l’Armée Rouge des camps d’extermination, les soldats soviétiques trouvent dans les entrailles de la chambre à gaz, un enfant…
Deuxième partie, à Budapest, plusieurs décennies après la fin de la guerre : Eva, ancienne rescapée des camps, la visite de sa fille : Lena est venue pour convaincre sa mère de percevoir les dédommagements
financiers auxquels elle aurait pu prétendre depuis longtemps.
La dernière partie, quelques années plus tard, à Berlin, où vit Lena avec son fils Jonas, un adolescent gentiment rebelle voudrait cesser
de porter le poids de l’héritage familial.

http://cinecimes.fr/kornel-mundruczo-evolution/

DU 16 AU 21 JUIN

SUIS-MOI JE TE FUIS (PART.1)
De Koji Fukada-Japon-2022-1h49
Première partie du film dyptique de koji Fukada. Employé d’une entreprise de feux d’artifice, entre ses deux collègues de bureau, le cœur de Tsuji balance mollement. Jusqu’à cette nuit où il rencontre Ukiyo, jeune femme pleine de secrets, à qui il sauve la vie sur un passage à niveau. Malgré les mises en garde de son entourage, il est irrémédiablement attiré par la jeune femme… qui n’a de cesse de disparaître. Systématiquement, l’objet de sa passion ne cesse de
disparaître mystérieusement quand il cherche à s’en approcher…

http://cinecimes.fr/koji-fukada-suis-moi-je-te-fuis-fuis-moi-je-te-suis/

 

DU 16 AU 21 JUIN

FUIS-MOI JE TE SUIS (PART.2)
De Koji Fukada-Japon-2022-2h04
Seconde partie du film diptyque de Koji Fukada.Tsuji a décidé d’oublier définitivement Ukiyo et de se fiancer avec sa collègue de bureau. Ukiyo, quant à elle, ne se défait pas du souvenir de Tsuji… Et cherche à le retrouver… Mais cette fois, c’est lui qui a disparu…
Un drame amoureux déconstruisant le mythe de la femme fatale, traité comme un thriller à rebondissements aux ambiances lynchiennes.

http://cinecimes.fr/koji-fukada-suis-moi-je-te-fuis-fuis-moi-je-te-suis/

 

DU 23 AU 28 JUIN

NITRAM
De Justin KURZEL – Australie – 1h50 – VOST
Avec Caleb Landry Jones, Essie Davis, Anthony LaPaglia, JudyDavis..
Inspiré d’un massacre qui avait traumatisé l’Australie, le portrait d’un adolescent meurtri, Martin, au surnom aussi explosif que prémonitoire : Nitram, un gamin fêlé, attardé, engoncé dans un grand corps d’adulte. Le fait divers fournit au cinéaste son sujet -comment la maladie mentale et l’extrême solitude font très bon
ménage avec le commerce des armes, – mais aussi l’occasion d’un portrait sidérant de la marginalité.

http://cinecimes.fr/justin-kurzel-nitram/

 

 

DU 23 AU 28 JUIN

BABYSITTER
De Monia Chokri-Canada/France-2022-1h28
Suite à une blague sexiste devenue virale, Cédric, jeune papa, est suspendu par son employeur. Pour se racheter, il va avec l’aide de son frère Jean-Michel, s’interroger sur les fondements de sa misogynie
à travers l’écriture d’un livre. De son côté, sa femme Nadine en proie à une dépression décide d’écourter son congé maternité. L’arrivée dans leur vie d’une baby-sitter au charme espiègle et envouteur, va
chambouler leur vie.

http://cinecimes.fr/monia-chokri-babysitter/

 

 

DU 30 JUIN AU 5 JUILLET

KARNAWAL
De Juan Pablo Felix – Argentine – 1h30 – VOST.
Avec Alfredo Castro, Diego Cremonesi, Monica Lairana…
Un jeune argentin trouve dans la danse un moyen de fuir un quotidien difficile entre un père sous les barreaux, une mère dépassée et l’amant de celle ci. Jusqu’au jour où son père, bandit de grand chemin inapte à se ranger, sort de prison : Karnawal devient alors un film sur cette famille plus décomposée que recomposée, où les instants de bonheur retrouvé ne font que renforcer une tension sourde et les scènes de
danse ne constituent qu’une des pièces d’un puzzle subtilement orchestré dont le dénouement reste longtemps en suspens.

http://cinecimes.fr/juan-pablo-felix-karnawal/

DU 30 JUIN AU 5 JUILLET

VARSOVIE 83, UNE AFFAIRE D’ÉTAT
De Jan P. Matuszynski, Pologne, 2h39, VOST.
Avec Tomasz Zietek, Sandra Korzeniak, Jaciek Braciak.
Dans la capitale de la Pologne communiste sous contrôle soviétique, le 14 mai 1983, un lycéen meurt sous les coups de la milice citoyenne dans un commissariat. L’État est alors prêt à tout pour cacher la vérité : menaces, chantage, mise sur écoute, faux témoignages arrachés de force. Avec une attention méticuleuse de la mise en scène, le réalisateur réussit une immersion totale dans cette folie d’une époque, mais encore actuelle dans les régimes despotiques.

http://cinecimes.fr/jan-p-matuszynski-varsovie-83-une-affaire-detat/

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur programmation du 9 juin au 7 juillet

Programmation du 5 mai au 7 juin 2022

À CHIARA

du 5 au 10 mai
De Jonas CARPIGNANO – Italie-2h01. VOST
Avec Swamy Rotolo, Claudio Rotolo…
À la pointe de la botte italienne, Chiara, 15 ans, accro aux réseaux sociaux, apprend que son père est en cavale, recherché pour un trafic de drogue dans un réseau de la mafia calabraise. Cette lycéenne, émotive, bouleversée et déterminée, galvanisée par son énergie de coureuse de fond, veut comprendre ce qui se passe. Elle parle, mais autour d’elle on se tait. Elle défie cette loi de l’omerta.. SwamyRotolo, intense, émouvante, fait de Chiara un personnage saisissant , un thriller  elle toute seule

Du 5 au 10 mai

MURINA

du 5 au 10 mai
De Antonetta Alamate- Kusijanovic– Croatie – 2021 – 1h36 – VOST
Avec Gracija Lazaridi, Frank Graziano…
Sur l’île croate (Kornati) où elle vit, Julija souffre de l’autorité excessive de son père. Le réconfort, elle le trouve au contact de sa mère…mais aussi de la mer. L’arrivée d’un riche ami de son père exacerbe les tensions au sein de la famille. Un remarquable coup d’essairécompensé par la Caméra d’Or l’an passé au festival de Cannes.Produit par Martin Scorsese, ce long métrage avance avec une fluidité sensuelle, sans coquetterie inutile, mais pas sans intensité dramatique.

http://cinecimes.fr/antoneta-alamat-kusijanovic-murina/

 

ET IL Y EUT UN MATIN

du 12 au 17 mai
De Eran Kolirin, film français et israélien -2022–1H41-
Avec Alex Bachri, Juna Suleiman, Salim Dowet Eihab Salame
Nous sommes dans un village arabe d’Israël construit sur une colline, au milieu d’une zone désertique. Le village où Sami est né et a grandi, avant de partir pour Jérusalem, laissant derrière lui sa familleet ses amis. Depuis, il ne leur a guère rendu visite. Mais, cette fois,
il y a été contraint par le mariage de son frère cadet. Sami est revenu avec sa femme et son fils le temps d’un week-end. Et puis surgit un événement imprévu et le récit déraille : pendant la nuit, l’armée israélienne encercle le village, au lever du soleil,  un mur a été édifié: la communication avec l extérieur est rompue …

http://distrib.pyramidefilms.com/pyramidefilms-distribution-catalogue-m.html?task=download&collection=telechargements&xi=0&file=fichiers&id=933

 

VORTEX

du 12 au 17 mai
De Gaspard Noé-France-2022-2H22
Avec Françoise Lebrun, Dario Argento, Alex Lutz, Kylian Dheret…
Un couple âgé vit dans un appartement parisien submergé de livres et de souvenirs. Lui est cinéphile, historien et théoricien du cinéma et écrit un ouvrage sur les liens entre le 7e art et les rêves. Elle es psychanalyste à la retraite. Elle a l’esprit qui chavire, il a le cœur qui
flanche…. Amoureux et indispensables l’un à l’autre… G. Noe symbolise leur future séparation par un écran divisé en deux images.
Le spectateur acquiert une « vision double », pénètre dans  les préoccupations de l’un et de l’autre, se familiarise avec ses habitudes.

http://cinecimes.fr/?p=5373&preview=true

 

FACE À LA MER

du 19 au 24 mai
De Ely Dagher, Liban-2021-1h56
Avec : Manal Issa, Roger Azar, Yara Abou Haidar
1er long métrage de Ely Dagher, tourné avant l’explosion dans leport de Beyrouth du 4 août 2020. Jana revient au Liban comme s’il lui était arrivé malheur à Paris oùelle étudiait depuis 2 ans ou comme si le malheur était de rentrerau Liban, dont elle avait préféré partir pour ne pas « pourrir ». Sesparents sont sans joie, sans vie. Bad Trip absolu d’une impasse des personnages et de toute une société. Mais « Face à la mer » s’affirmecomme une expérience esthétique et sensorielle. Le film synthétise
une inquiétude, un sentiment de perte, une dérive, une menace.

 

Du 19 au 24 Mai

LIBERTAD

du 19 au 24 mai
De Clara Roquet – Espagne – 2022 – 1h44
Avec Maria Morera, Nicolle Garcīa, Vicky Peña
A travers une amitié entre adolescentes qui dégénère, la réalisatrice signe un film qui révèle peu à peu sa vraie nature, discrètement impitoyable : plus encore qu’un récit d’apprentissage, Libertad est une fable sociale sans concessions, interprétée avec une grande
subtilité. Entre la fille des patrons et celle de la domestique se jouent en sourdine un rapport de force, une revanche, des enjeux qui les dépassent et les déterminent toutes les deux

 

Du 26 au 31 Mai

SOUS L’AILE DES ANGES

du 26 au 31 mai
De A. Edwards – Etats-Unis – 1h34 – VOST J. – 2022
Avec Diane Kruger, Jason Clarke, Brit Marling…
Huit ans après sa présentation à Sundance, débarque cette expérience sensorielle proposée par A.J. Edwards : raconter l’enfance de LINCOLN par des sensations plus que par des mots et deviner comment elle a fondé  l’homme et la figure politique historique qu’il est devenu.L’ombre de Malick (dont Edwards fut le monteur) plane sur ce premier long dans cette manière de donner à voir et écouter la nature, humainecomme terrestre, avec des yeux et des oreilles différents.

 

Du 26 au 31 Mai

EMPLOYE-PATRON

du 26 au 31 mai
De Manuel Nieto Zas – UY+AR+FR – VOST – 1h46
Avec Nahuel Perez Biscayart, Christian Borges, Justina Bustos…
Un jeune patron agricole en galère de main d’oeuvre recrute un jeune homme passionné d’équitation. Tous deux sont nés sur les mêmes terres uruguayennes, mais pas sous la même étoile.
Dans un cadre de film de classes, c’est une sorte de western contemporain aux allures de thriller, où chaque temps calme annonce la tempête.

 

Du 2 au 7 Juin

HIT THE ROAD

du 2 au 7 juin
De Panah Panahi-Iran-2022- 2H32- VOST
Avec Hassan Madjooni, Pantea Panahina, Rayan Sariak
Iran, de nos jours. Une famille est en route vers une destination secrète.A l’arrière de la voiture, le père arbore un plâtre, mais s’est-il vraiment
cassé la jambe ? La mère rit de tout mais ne se retient-elle pas de pleurer ? Leur petit garçon ne cesse de blaguer, de chanter et danser..Seul le grand frère reste silencieux. Dans cette opposition formelle
entre ce décor naturel somptueux et les protagonistes recroquevillés dans leur bagnole se nichent les détails les plus intéressants de l’histoire,les informations les plus cruciales – distillées au compte-goutte..
Sélectionné à la quinzaine des réalisateurs Cannes 21

 

Du 2 au 7 juin

ET J’AIME A LA FUREUR

du 2 au 7 juin
De André Bonzel – France – 1h38
Depuis son enfance, le réalisateur collectionne des bobines de films.
Grâce à ces instants de vie de cinéastes anonymes, ces traces d’émotions préservées, il reconstitue l’aventure de sa famille. Sur une musique originale de Benjamin Biolay, il raconte une histoire qui pourrait être la nôtre. C’est un film d’une générosité magnifique,
drôle et fin, mélancolique et désirable

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation du 5 mai au 7 juin 2022

programmation du 31 mars au 3 mai 2022

Du 31 mars au 5 Avril

DE NOS FRERES BLESSES
De Hélier Cisterne – France – 2022 – 1h35 – VO
Avec Vincent Lacoste, Vicky Krieps, Jules Langlade
1954, Hélène et Fernand tombent amoureux. Avec lui, elle part pour Alger, découvre sa beauté et l’attachement que Fernand porte à son pays. Alors que l’Algérie et la France se déchirent, leur vie bascule. L’histoire vraie du combat d’un couple pour la liberté.

 

 

 

Du 31 Mars au 5 Avril

PETITE NATURE
De Samuel THEIS – France-1h35. Avec Aliocha Reinert, Antoine
Reinartz, Mélissa Olexa, Izïa Higelin
Johnny, 10 ans, est un enfant frêle aux longs cheveux blonds. À la maison, il s’occupe de sa petite sœur. Sa mère picole pas mal. Elle est du genre à cogner facilement, y compris sur lui. Elle l’incite à être plus viril. Son père est parti. Il y a juste des amants de passage. Alors Johnny fait face. Il se débrouille, il a du répondant, il est futé.
Il s’affirme avec ingénuité et lucidité. Et son instituteur lui apporte un cadre et du savoir et Johnny se prend de passion pour lui.
Caméra d’Or à Cannes 2021

Du 7 au 12 Avril

PICCOLO CORPO
De Laura Samani, France, Italie, Slovénie 1h39, VOST
Avec : Celeste Cescutti, Ondina Quadri
Odyssée mystique d’une mère prête à tout pour faire baptiser son enfant mort-né. Un beau portrait dans l’Italie du début du XXème.
Agata accouche de son 1er bébé qui meurt aussitôt. On lui dit qu’elle est si jeune, qu’elle en aura d’autres mais Agata s’entête dans sa douleur. Elle refuse que son bébé mort ne soit qu’un brouillon inutile,une enveloppe vidée promise à l’oubli. L’enfant mort-né est privé d’au-delà car non baptisé, piégé pour ,l’éternité dans les limbes.Agata part seule avec le cadavre de son bébé dans un coffre de bois,en quête d’un sanctuaire lointain où il serait possible de ressusciter le bébé un instant pour lui donner le sacrement nécessaire.

Du 7 au 12 Avril

 

ENTRE LES VAGUES
D’ Anais Volpe- film français- 2022-1H40
Avec SouheilaYacoub et Deborah Lukumunea
Rêver, foncer, tomber, repartir rêver encore et recommencer : ellesont l’énergie de leur jeunesse, la joie, l’audace et l’insouciance :Margot et Alma sont inarrêtables, inséparables, elles veulent toutes
deux devenir comédiennes, elles mènent leur combat, elles sontproches du but, il leur paraissait inaccessible et puis…. Soudain lavictoire proche et l’insouciance se dissipent, un autre combat, se profile…

 

Du 14 au 19 Avril

SOUS LE CIEL DE KOUTAÏSSI
De Aleksandre Koberidze – Georgie – 2021 – VOST – 2h 30
Avec Giorgi Bochorishvili, Ani Karseladze, OlikoBarbakadze….
On dit parfois que les Géorgiens sont les Méditerranéens du Caucase mais ce caractère ne saute pas aux yeux chez les cinéastes locaux, souvent sombres. Sous le ciel de Koutaïssi, d’Alexandre Koberidze, vient donc à point nous rappeler qu’un film peut être libre, facétieux, magique et drôle avec un conte amoureux qui témoigne aussi de la passion du réalisateur pour le cinéma, le football et d’autres petites choses qui embellissent le quotidien.

 

Du 14 au 19 Avril

PLUMES
De Omar El Zohairy-Egypte-2021- 1H52-VOST
Avec Demyana Nassar, Samy Bassouni, Fady Mina Fawzy
Les paroles des hommes, les actes des femmes…Dans cette famille pauvre égyptienne, la mère ne dit rien, obéit, s’occupe de son mari et de ses 3 enfants… Jusqu’au jour où le mari est changé en…poulet… par un magicien. Lui le coq humain qui régnait sur la
maisonnée! La mère, effacée jusque – là, doit alors prendre les commandes, affronter l’extérieur, faire les démarches, tenir tête aux hommes, traçant avec ténacité sa route et gardant la tête froide.
Grand Prix à la Semaine de la Critique Cannes 2021

http://cinecimes.fr/?p=5298&preview=true

 

Du 21 au 26 Avril

ALI ET AVA
De Clio Barnard – Grande-Bretagne – 1h35
Avec Adeel Akhtar, Claire Rushbrook, Shaun Thomas…
Ava, veuve d’origine irlandaise, est à la tête d’une famille éparpillée.Refaire sa vie semble loin de ses préoccupations. Ali, jeune chauffeurde taxi d’origine pakistanaise, n’arrive pas, lui , à avouer à sa famille
que sa femme le quitte. Bien qu’habitant la même ville de Bradford,ils n’avaient aucune raison de se rencontrer et encore moins des’aimer. Blessés par la vie, c’est leur affection commune pour Sofia,
une jeune fille dont Ava est l’assistante maternelle qui les fait se croiser .De là va naître un lien profond au-delà des différences culturelles et sociales.

Du 21 au 26 Avril

CONTES DU HASARD ET AUTRES FANTAISIES
De Ryûsuke Hamaguchi – Japon – 2 h – VOST
Avec Kotone Furukawa , Kiyohiko Shibukawa, Katsuki Mori…
Ce sont ici trois trajectoires de femmes qui ont en commun finesse d’écriture, sobriété de mise en scène et sens du romanesque. On ressent dans ces trois histoires ( un étrange triangle amoureux, une
tentative de séduction, une rencontre née d’un malentendu ) un immense plaisir de conter et une capacité surprenante à déjouer les trajectoires attendues.Chacune de ces femmes se révèle tout en gardant ses mystères et c’est toute la finesse du cinéma de Hamaguchi : ne pas vouloir résoudre, se contenter de caresser l’insaisissable avec une délicatesse infinie.
Grand prix du jury à Berlin

Du 28 Avril au 3 Mai

MONEYBOYS
De C.B.Yi – Autriche- Taïwan – 2021 – 1H56 – VOST
Avec Kai Ko, Zeng Meihuizi, Bai Yufan
A Pékin, l’amour d’un prostitué, pour un autre. Un film sur la honte.A Pékin, l’amour d’un prostitué, pour un autre. Un film sur la honte, l’estime de soi et le droit au bonheur, où tout est doux et tragique. Fei, un Chinois de 20 ans, se prostitue afin de subvenir aux besoins de sa famille, qui dans son village reculé, ignore comment il gagne de l’argent. A la ville, il a aussi trouvé le grand amour en la personne d’un autre travailleur du sexe, plus aguerri.
La mise en scène révèle les vertiges et les mirages de l’exode ruraldans une Chine qui se modernise tout en maintenant les tabous quant à la prostitution et l’homosexualité.

http://cinecimes.fr/c-b-yi-moneyboys/

Du 28 Avril au 3 Mai

WOMEN DO CRY
De Mina Mileva et Vesela Kazakova, Bulgarie- 2021- 1h47
Avec Maria Bakalova, Ralitsa Stoyanova, Katia Kazakova
Une cigogne blessée, une femme en pleine dépression postnatale, une jeune fille confrontée aux stigmates du VIH, une mère qui cherche un peu de magie dans le calendrier lunaire…Une cigogne blessée, une femme en pleine dépression postnatale,
une jeune fille confrontée aux stigmates du VIH, une mère qui cherche un peu de magie dans le calendrier lunaire… Sœurs, mère set filles se confrontent à leurs fragilités et à l’absurdité de la vie, au moment où de violentes manifestations et débats sur le genre déchirent leur pays, la Bulgarie.
Un film d’une liberté folle, haut en couleurs et colères, qui n’hésite pas être drôle et qui ne triche jamais. Un véritable tour de force musclé par le réel, un rafraîchissement pour notre époque!
Un Certain regard du Festival de Cannes 202

http://cinecimes.fr/mina-mileva-et-vesela-kazakova-women-do-cry/

Publié dans Archives programmes, Uncategorized | Commentaires fermés sur programmation du 31 mars au 3 mai 2022

Programmation du 24 Février au 29 Mars 22

Du 24 Février au 1° Mars

Du 24 Février au 1° Mars

H6, L’HÔPITAL DU PEUPLE 

De Ye Ye – Chine – 2022 – 1H54 – VOST 

Documentaire 

De l’hôpital n°6 de Shanghaï, on ne perçoit d’abord que le gigantisme et la modernité, où cohabitent médecine de pointe et traditionnelle et une foule de personnes faisant la queue dans un brouhaha indescriptible. C’est derrière cette image que la réalisatrice franco-chinoise nous entraîne en nous faisant partager les itinéraires individuels de cinq familles confrontées à l’adversité, dans ce temps suspendu où l’on doit faire face à la maladie et à la possibilité de la mort d’un proche. Avec ses questionnements, ses angoisses, ses moments de drame, mais aussi de joie. 

Il est moins question pour Ye Ye de porter un regard critique sur son pays que d’en montrer le versant intime. Celui d’une humanité confrontée à la souffrance qui se révèle avec sa pudeur, un certain fatalisme, mais aussi une bonne dose d’humour et d’optimisme. Des sentiments universels, mais qui dessinent en creux, par leur singularité, le portrait tout en délicatesse d’un pays et d’un peuple. 

http://cinecimes.fr/ye-ye-h6/

 

Du 3 au 8 Mars

Du 3 au 8 Mars

VOUS NE DESIREZ QUE MOI 

De Claire Simon – France – 1 h 35 

Avec Swann Arlaud, Emmanuelle Devos… 

Nous sommes en octobre 1982 et Yann Andrea a demandé à la journaliste Michèle Manceaux de recueillir ses confidences. Cela fait deux ans qu’il est le compagnon de Marguerite Duras, de trente – huit ans son aînée et cette passion l’emplit et le vide à la fois. Marguerite décide de tout, c’est une histoire de possession douloureuse et consentie. 

Face à Emmanuelle Devos, Swann Arlaud est époustouflant ; loin du mimétisme, il habite littéralement ce texte où se mêlent désir, dépression et hantise de la dépersonnalisation. Le comédien fait corps avec les mots, et chacun de ses gestes, délicats et fiévreux comme ceux d’un malade, les prolongent. 

Claire Simon rend intemporelle l’emprise amoureuse, mais en choisissant la parole du faible, l’homme dominé. 

http://cinecimes.fr/claire-simon-vous-ne-desirez-que-moi/

 

 

Du 10 au 15 Mars

Du 10 au 15 Mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 Du 10 au 15 Mars

THE   SOUVENIR, PART I ET PART II 

De Joanna HOGG – Grande-Bretagne-1h59 et 1h48, VOST. 

Avec Honor Swinton Byrne, Tom Burke, Tilda Swinton, Ariane Labed 

La réalisatrice anglaise, sexagénaire, s’inspire de sa jeunesse, au début des années 1980: elle avait vécu une relation douloureuse avec un homme séduisant mais désespérément toxicomane et le dissimulant. Dans les mises en scènes des sentiments de cette première partie, elle oscille avec grâce entre épure et onirisme. Mais, étant alors étudiante en cinéma, juste après la fin tragique de cette liaison, elle avait fait une relecture des mêmes événements. 

Dans la partie II, l’étudiante se bat pour consacrer son premier film à cette histoire qui vient de la briser. Cette réaction libératrice, elle n’a pas su la faire à l’époque. Elle n’a tourné son premier long métrage qu’en 2007. On découvre donc les coulisses, au sein d’une école de cinéma, de la reconstitution du drame traumatique. Ce souvenir du traumatisme du passé était encore actif par ses réminiscences mortifères. Cette réécriture de la mise en scène, quarante ans plus tard, comme dans un psychodrame, libère le présent de ce traumatisme et laisse alors place à une vie toute différente 

http://cinecimes.fr/?p=5221&preview=true

 

Du 17 au 22 Mars

Du 17 au 22 Mars

L’HISTOIRE DE MA FEMME 

De Ildiko Enyedi – Hongrie – 2 h 49 – 2022 – VOST 

Avec Léa Seydoux, Louis Garrel, Gijs Naber 

La femme de L’histoire de ma femme est celle que va épouser Jakob Storr, un marin réalisant un beau jour qu’il serait peut-être plus complet si une épouse l’attendait au port de Hambourg. Alors, dans un restaurant, il annonce à un ami qu’il épousera la première à entrer dans la salle à manger. Ce sera Lizzy, qui, séduite par ce grand gaillard solide et rassurant, se prêtera au jeu. Mais alors qu’il deviendra réellement amoureux, elle gardera toujours une distance, entre flânerie désabusée et soirées mondaines. L’Histoire de ma femme possède un souffle romanesque, une élégance qui évite l’écueil d’un beau film classique en costumes : il montre simplement que, dans l’Europe centrale de l’entre-deux guerres, les jeux de l’amour et du hasard sont les mêmes qu’aujourd’hui .

http://cinecimes.fr/ildiko-enyedi-lhistoire-de-ma-femme/

 

 

Les Poings Desserrés
Du 24 au 29 mars

Du 24 au 29 Mars

LES POINGS DESSERRES 

De Kira Kovalenko – Caucase – 2021 – VOST – 1h 36 

Avec Milana Aguzarova, Alik Karaev… 

Ada est une jeune femme qui ne veut pas s’enfuir : elle veut plutôt pouvoir partir. Quitter ce monde d’hommes qui l’enserrent, s’affranchir de ce père, de ces frères, de ces garçons qui lui tournent sans cesse autour, sans pourtant renoncer à eux, sans balayer les sentiments qu’elle éprouve. Et ce n’est pas une mince nuance, c’est une tout autre aventure. Ce personnage – admirablement interprété par Milana Agouzarova – est la grande réussite de ce film surprenant, signé d’une réalisatrice de 31 ans, nommée Kira Kovalenko. 

La mise en scène énergique, caméra à l’épaule, au plus près des corps, s’éloigne rapidement du strict genre réaliste pour développer une fascinante orchestration des contacts physiques. Des corps eux-mêmes otages d’une ville désolée, oubliée de tous où les tensions identitaires et politiques du passé sont encore palpables.

http://cinecimes.fr/?p=5232&preview=true

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation du 24 Février au 29 Mars 22

Programmation Janvier/ Février 2022

Du 27 Janvier au 1° Février

Du 27 Janvier au 1° Février

UNE JEUNE FILLE QUI VA BIEN 

De Sandrine Kiberlain-France-2021-1H28 

Avec Rebecca Marder (de la comédie française), André Marcon, Ben Attal, et Anthony Bajon 

Il s’agit du premier long métrage de Sandrine Kiberlain, qui s’était essayée , avec succès, à un court métrage en 2016 au Festival de Cannes (Bonne Figure).Ce film raconte l’histoire d’Irène (excellente Rebecca Marder) : cette jeune fille vit l’élan de ses 19 ans à Paris , on est à l’été 42 ; elle vit avec son frère, sa grand-mère et son père dans un appartement parisien .Elle découvre le monde , son premier amour, l’amitié et surtout sa passion du théâtre : elle veut devenir actrice. Ses journées s’enchainent dans l’insouciance de la jeunesse mais vite on sent une ombre planer, c’est la dernière image du film qui nous la lèvera 

http://cinecimes.fr/sandrine-kiberlain-une-jeune-fille-qui-va-bien/

 

Du 3 au 8 Février

Du 3 au 8 Février

TWIST A BAMAKO 

De Robert Guediguian – France – 2h09 

Avec Stephane Bak, Alicia Da Luz Gomes, Saabo Balde 

1962. Le Mali goûte son indépendance fraîchement acquise et la jeunesse de Bamako danse des nuits entières sur le twist venu de France et d’Amérique. Samba, le fils d’un riche commerçant, vit corps et âme l’idéal révolutionnaire : il parcourt le pays pour expliquer aux paysans les vertus du socialisme. C’est là, en pays bambara, que surgit Lara, une jeune fille mariée de force, dont la beauté et la détermination bouleversent Samba. Samba et Lara savent leur amour menacé. Mais ils espèrent que, pour eux comme pour le Mali, le ciel s’éclaircira… Guédiguian raconte avec coeur le Mali des années 1960, le rêve socialiste, la jeunesse et la liberté. Ce film à la fois beau, généreux, mais douloureux, interroge sur l’échec du socialisme.

http://cinecimes.fr/robert-guediguian/

 

Du 10 au 15 Février

Du 10 au 15 Février

LAMB (Cordero)

De Valdimar Jòhannsson et Sjòn, Islande-1h46 

Avec: Noomi Rapace, Hilmir Snaer Guònason, Björn Hlynur Haraldson 

Film aux frontières du fantastique. Le mystère plane sur cette ferme islandaise. Maria et Ingvar sont figés par le vide et la douleur de la mort de leur unique enfant. Puis un nouveau-né dans leur bergerie leur redonne espoir et la joie. Les paysages sont hors du commun : vallée, brouillard avec l’atmosphère des temps anciens, des contes et légendes. Un agneau devient un nouveau-né. Les révélations s’enchainent dans la vie du couple. Les secrets sont dévoilés sauf la mystérieuse présence. Autour d’une absence, Valdimar Jòhannsson construit un film à suspense superbe d’une grande originalité

http://cinecimes.fr/valdimar-johannsson-lamb/ 

 

Du 17 au 22 Février

Du 17 au 22 Février

VITALINA VARELA 

De Pedro Costa – Portugal – 2019 – 2h04 – VOSTF 

Avec Vitalina Varela, Ventura, Manuel Tavares Almeida, Francisco Brito 

Léopard d’Or Festival de Locarno 2019 

Vitalina Varela, 55ans, est Cap-Verdienne. Arrivée trop tard pour les obsèques de son mari qu’elle n’aura vu que deux fois en 40 ans depuis qu’il est parti du Cap-Vert pour le Portugal dans l’espoir d’une vie meilleure, elle vient voir ce pour quoi il l’a quittée, et ne voit que misère, celle de Fontainhas, faubourg pauvre de la banlieue de Lisbonne. Patiemment, Vitalina écoute, regarde, apprend à nouer quelques relations prudentes. Elle questionne le prêtre qui a connu et enterré son mari. Ses monologues comblent cet espace laissé vide. Vivre avec, voilà ce qu’elle est venue faire là. Le travail plastique monumental de P. Costa et son chef-opérateur évoque immanquablement les grands peintres de la lumière, du Caravage à Géricault en passant par Rembrandt. Costa sculpte les nuances de noir à la manière d’un Soulages et transperce l’obscurité par la dignité extraordinaire d’une femme. Son film se tient aux côtés des oubliés condamnés à l’ombre et exalte leur beauté dans un geste politique et poétique.

http://cinecimes.fr/?p=5180&preview=true

Publié dans Archives programmes, Uncategorized | Commentaires fermés sur Programmation Janvier/ Février 2022

Programmation du 25 novembre au 18 janvier 2022

Du 25 au 30 Novembre

PETITE SŒUR

De Stephanie Chuat et Véronique Reymond- film suisse 2020 -1H39 Avec Nina Hoss, Lars Eidinger, Jens Albinus, Thomas Ostermeier et Marthe Keller

Lisa (Nina Hoss), dramaturge berlinoise, mène une vie d’expatriée en Suisse qui l’a un peu éloignée de la scène, son compagnon (Jens Albinus) ayant été nommé directeur d’une école internationale de musique, dans les collines verdoyantes de Leysin. Lisa a un frère jumeau qu’elle adore, Sven (Lars Eidinger), célèbre acteur allemand avec lequel elle partage la passion de la scène, héritée des parents – Marthe Keller vénéneuse dans le rôle de la mère férue de théâtre politique. Lisa est née deux minutes après son frère, et pour cette raison celui-ci l’appelle ironiquement « petite sœur ». Sven est atteint d’une leucémie et a dû interrompre son travail sur Hamlet. Lisa est persuadée que le plateau et les répétitions lui redonneront l’énergie pour combattre la maladie. Le film  ensuite, tire le fil de la relation entre les 2 jumeaux, fils narratifs, musicaux et gestuels, sans pathos avec une impression d’urgence à transmettre.

 

Du 2 au 7 Décembre

LA JEUNE FILLE ET L’ARAIGNÉE 

De Ramon et Silvan ZÜRCHER – Suisse-1h48, VOST. 

Avec Henriette Confurius, Liliane Amuat, Ursina Lardi, Flurin Giger. 

Un déménagement vu comme un ballet finement orchestré par deux frères jumeaux suisses-allemands. Mara, acerbe avec le sourire, n’hésite pas à dire des choses cruelles. Elle a deux locataires amis, Markus et Lisa. Mais Lisa quitte l’appartement pour un autre. Elle remplace ou déplace les objets, modifiant ainsi ce qui a construit sa vie. Elle déclenche une série de chambardements émotionnels, plus ou moins inconsciemment. Le film, conçu comme un jeu de dévoilement à partir de détails, de faits imperceptibles et de rêves, met en scène une circulation tourbillonnante de désirs, de dédains, de jalousie en tous genres y compris auprès de personnages qui gravitent autour de ce déménagement 

http://cinecimes.fr/ramon-et-silvan-zurker-la-jeune-fille-et-laraignee/

 

Du 2 au 7 Décembre

Du 2 au 7 Décembre

TRE PIANI

De Nanni Moretti/ Italie/ VOST/ 1H59

Avec Margherita Buy, Nanni Moretti, Alessandro Sperdutti

Une série d’événements va transformer radicalement l’existence des habitants d’un immeuble romain, dévoilant leur difficulté à être parent, frère ou voisin dans un monde où les rancœurs et la peur semblent avoir eu raison du vivre ensemble. Tandis que les hommes sont prisonniers de leurs entêtements, les femmes tentent, chacune à leur manière, de raccommoder ces vies désunies et de transmettre enfin sereinement un amour que l’on aurait pu croire à jamais disparu…

http://cinecimes.fr/nanni-moretti/

 

Du 9 au 14 décembre

Du 9 au 14 décembre

ORANGES SANGUINES De Jean-Christophe Meurisse – France – 2021 – 1h42 

Avec : Alexandre Steiger, Christophe Paou, Lilith Grasmug. 

Cette comédie noire et grinçante est articulée autour de trois histoires à priori déconnectées : un couple de retraité surendettés tente de remporter un concours de rock, une ado veut avoir sa première expérience sexuelle et tombe sur un psychopathe, un ministre est empêtré dans une affaire de fraude fiscale. Résultat : un ovni fulgurant qui oscille entre comédie grinçante à mourir de rire (incroyables dialogues), film de torture et récit social. Un objet vraiment punk, réjouissant et anarchique, mais qui n’oublie jamais de traiter ses sujets : le déracinement des élites, la lutte des classes et l’ineptie de nos sociétés. Tout ça n’était qu’une farce noire, d’accord, mais au bout du tunnel, il y avait tout de même de la lumière 

http://cinecimes.fr/jean-christophe-meurisse-oranges-sanguines/

 

Du 9 au 14 décembre

Du 9 au 14 Décembre

L’EVENEMENT De Audrey Diwan – France – 2021 – VOST – 1h 40, 

Avec Anna Maria Vartolomei 

Anne étudiante prometteuse, tombe enceinte. Elle décide d’avorter, prête à tout pour disposer de son corps et de son avenir. Elle s’engage seule dans une course contre la montre, bravant la loi. Les examens approchent, son ventre s’arrondit. Nous sommes en 1963, 12 ans avant le grand pas en avant initié par Simone Viel. Et envisager de se faire avorter, c’est agir contre la loi, et affronter la violence d’une société qui condamne le désir des femmes et le sexe en général. 

Le film, réalisé d’après un récit de d’Annie Ernaux, a obtenu le lion d’or au festival de Venise et deux prix au festival du film de Saint Jean-de-Luz z. 

 

Du 16 au 21 Décembre

Du 16 au 21 Décembre

LINGUI, LES LIENS SACRES 

De Mahamat Saleh Haroun France 2021- 1H27 

Avec Achouackh Abakar, Rihane Khalil Alio 

C’est l’histoire d’une femme tchadienne Asmina, Elle élève seule sa fille de 15 ans, Maria. On devine ce qu’elle a enduré. À voir ses dérobades pour ne pas être importunée, soit par l’imam qui la sermonne, soit par un voisin qui lui déclare sa flamme, on sent que cette femme n’est toujours pas en paix. Maria est exclue du lycée car elle est enceinte, elle décide d’avorter. L’avortement est condamné par la religion et puni par la loi au Tchad ; Asmina refuse d’abord la perspective de l’avortement puis fait tout pour la délivrer d’un sort identique au sien et décide de soutenir sa fille. Un long et tortueux parcours de combattantes les attend 

 

Du 6 au 11 Janvier 22

Du 6 au 11 Janvier 22

MES FRERES ET MOI 

De Yohan Manca – France – 2021 – VOST – 1h 48 

Avec Maël Rouin-Berrandou, Judith Chemla, Dali Benssalah, Sofian Kham 

L’été s’annonce morose pour Nour : il passe ses journées entre l’appartement défraîchi qu’il partage avec ses trois frères et des travaux d’intérêt général. Alors qu’il repeint les couloirs de son collège, il fait la rencontre de Sarah qui anime un cours de chant lyrique pour l’été…Mes frères et moi, c’est la pépite du Festival de Cannes 2021. Avec simplicité, Yohan Manca dresse le portrait d’une famille soudée dans l’adversité : marqués par une histoire compliquée, les quatre frères se débrouillent comme ils peuvent. Une oeuvre lumineuse, qui montre avec subtilité comment la passion artistique élargit les horizons et ouvre au monde. Interprété par une troupe de comédiens terriblement attachants, le film déborde d’amour et de vie. Face à une réalité sociale difficile, il fait souffler un vent de fraîcheur en osant la spontanéité, l’humour et…l’opéra 

http://cinecimes.fr/yohan-manca-mes-freres-et-moi/

 

Du 13 au 18 Janvier 22

Du 13 au 18 Janvier 22

LES AMANTS SACRIFIÉS 

De Kiyoshi kurosawa – France, Qatar, Suisse, Algérie – VOST-1h55 – Avec Yû Aoi, IsseyTakahashi, Masahiro Higashide … 

Kurosawa a eu l’envie d’arpenter d’autres terrains que celui du fantastique, il s’aventure pour la première fois dans un film d’époque avec un scénario cosigné par le réalisateur de Drive my car. Les amants sacrifiés nous entraîne dans le japon des années 40, à la veille de la seconde guerre mondiale. C’est dans ce cadre tendu qu’au cours d’un voyage professionnel en Mandchourie, un riche marchand tombe sur une unité de recherche de l’armée nippone qui développe des expérimentations humaines interdites. Il revient au Japon dans l’idée de les révéler au monde. Son attitude intrigue puis inquiète sa compagne qui croit à une infidélité. L’intérêt du film se situe dans le scénario aux rebondissements surprenants et parfaitement orchestrés, conçu avec Ryusuke Hamaguchi. Le récit entremêle film d’espionnage et portrait d’un couple, avec ce qu’il faut de suspense et de mélo. La mécanique implacable, n’étouffe pour autant jamais l’émotion. Il y a du Hitchcok dans ce Kurosawa là. 

Lion d’argent de la mise en scène au festival de Venise 2020

http://cinecimes.fr/kiyoshi-kurosawa/

https://www.lemonde.fr/culture/article/2021/12/08/les-amants-sacrifies-une-histoire-d-espionnage-en-trompe-l-il_6105132_3246.html

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation du 25 novembre au 18 janvier 2022

Programmation du 2 Septembre au 12 octobre

DRIVE MY CAR 

De Ryusuke Hamaguchi – Japon – 3h – VOST 

Avec Hidetoshi Nishijima,Toko Mura, Masaki Oka 

Le metteur en scène Yusuke Kafuku découvre que sa femme scénariste, Oto, a une liaison avec un jeune acteur. Avant qu’ils n’en parlent, elle meurt, foudroyée par une attaque. Comment faire son deuil dans une situation restée en suspens ? Dans le cadre d’un festival, Yusuke se voit proposer de monter une pièce de Tchékov, à Hiroshima. Durant des semaines de répétition, une jeune femme très réservée lui sert de chauffeur. Au cours des fréquents trajets, ils apprendront à se connaître, à énoncer les traumas qui les ont construits. La durée du film adapté d’une nouvelle de Haruki Murakami n’est aucunement un handicap tant il est riche en personnages et en situations.

http://cinecimes.fr/ryusuke-hamaguchi-drive-my-car/

Drive my car
Du 2 au 7 septembreUn coup de maître poétique.

Prix du scénario Cannes 2021

 

 

 

 

 

 

MILLA 

De Shannon MURPHY – Australie-1h58 – VOST. Avec Elisa Scanlen, Toby Wallace, Ben Mendelsohn, Essie Davis. 

Une adolescente australienne, Milla, est malade. Elle est protégée par ses parents, chacun à sa façon maladroite. Quand elle croise Moses, un junkie, sa vie s’emballe. Les quatre personnages vont devoir cohabiter. Milla change de perruque et d’apparence, tour à tour petite fille et femme et sa force vitale entraîne le récit vers la lumière. C’est un film de sensations, sensuel et charnel. Ce que le film capte, avec une force décuplée par l’échéance annoncée, c’est le trouble des premières fois, car pour Milla chaque nouvelle émotion sera vécue pour la première et la dernière fois. Et les scènes difficiles se transforment en moments de grâce ou de comédie entre ceux que tout opposait. Bouleversant.

http://cinecimes.fr/shannon-murphy-milla/

 

Milla
Du 9 au 14 septembre

 

 

 

 

 

 

ONODA 

De Arthur Harari -2021 -2H45- France, Japon, Allemagne – VOST Avec :Yuya Endô, Yuya Matsuura… 

Entre le film de guerre et robinsonnade, Onoda, 10 000 nuits dans la jungle, reprend l’histoire vraie du lieutenant Onoda qui résista contre les Américains sur une île dans les Philippines, jusqu’en 1974. Dernier soldat de la Seconde Guerre mondiale, Onoda est un Don Quichotte d’un genre nouveau, refusant de se rendre pour accomplir son unique mission : ne pas mourir. Pendant trente ans il survivra dans la nature, se cachant d’un ennemi imaginaire en bon héros de l’absurde. Fort de sa mission honorable et de ses idéaux, il embarque ses compagnons dans son déni. Tourné au Cambodge, avec des acteurs japonais et un scénario entièrement traduit, découvert à Cannes, Onoda , une prouesse technique, impressionne par son ampleur et sa sobriété.

http://cinecimes.fr/arthur-harari-onoda/

Du 16 au 21 septembre

 

 

 

 

 

 

 

 

TOM MEDINA 

Réalisé par Tony Gatlif – France 2020 Avec Slimane Dazi, David Murgia, Karoline Rose 

Dans la Camargue sauvage, un jeune en rupture est placé sous l’autorité d’un gardian. Une pépite du prince Gatlif, sous les feux du rock et du flamenco.Tom Medina est son double de fiction : un « mal-né » prêt à dévorer le monde, séducteur un peu marlou et écorché vif, bloc de colère et de tendresse mêlées. David Murgia, comédien prodige venu du cirque, aussi acrobate que poète, lui apporte son énergie insensée, un bagou à conjurer toutes les détresses, et un sourire à désarmer toutes les résistances. Face à lui, Slimane Dazi bouleverse en père de substitution miné par le chagrin, un éducateur aux antipodes des rôles de caïd auxquels le cinéma français le cantonne trop souvent. Coté musique, c’est Karoline Rose Sun, la rockeuse qui fait ici des débuts fracassants devant la caméra.Film tourné en urgence les jours qui ont précédé et juste suivi le 1° confinement de 2020.

http://cinecimes.fr/tony-gatlif/

Du 23 au 28 septembre

 

 

 

 

 

 

 

 

TRUE MOTHERS 

Naomi Kawase Japon 2021 2H19 VOST Avec : Hiromi Nagasaku, Arata Iura, Aju Makita 

Dans True mothers, Naomi Kawase raconte l’histoire de Satoko et de son fils adopté, Asato. Elle raconte aussi l’histoire du couple que forme Satoko avec son mari et, remontant le temps, elle construit un récit autour de Hikari, une lycéenne de 14 ans qui va tomber trop vite trop amoureuse et se retrouver enceinte et contrainte d’abandonner son enfant. Dans ces différentes étapes qui forgeront plusieurs destins, l’intention est bien de former un tout qui englobe à la fois la mère naturelle et la mère adoptive, dans un cycle semblable à celui de la nature dont les images rythment le film et suggèrent le passage du temps.

http://cinecimes.fr/naomi-kawase/

du 30 septembre au 5 octobre

 

 

 

 

 

 

 

 

PASSION SIMPLE 

De Danielle Arbid – Franco-Belge – 1H 39 Avec Laetitia Dosch, SergeÏ Polunin, Lou-Teymour Thion, Caroline Ducey 

Pour son cinquième long métrage, la réalisatrice livre une interprétation libre du roman autobiographique de Annie Ernaux. Une femme, Hélène, fait l’amour avec un homme, Alexandre et elle en jouit. Elle raconte en voix off ce que fut leur relation adultère pendant plus d’un an : de ce personnage furtif, elle n’a fait qu’attendre les signes pour se rendre disponible et coucher avec lui. La beauté du film de Danielle Arbid est de s’en tenir à ce voeu de simplicité : chroniquer cet amour singulier en l’arrachant aux vieilles lunes du romantisme, sans tomber dans l’étude de cas clinique. Arbid observe la femme amoureuse dans ses états climatiques, dans ses métamorphoses, et plus attentivement encore quand elle s’apprête à l’approche de l’aimé. L. Dosch donne tout dans ce grand rôle d’amoureuse et se révèle absolument bouleversante.

http://cinecimes.fr/danielle-arbid/

http://cinecimes.fr/peur-de-rien-2/

Du 7 au 12 octobre

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation du 2 Septembre au 12 octobre

Programmation 20 Mai au 29 Juin 2021

CINECIMES, LE RETOUR….

-Du 20 au 25 mai
MANDIBULES de Quentin Dupieux, France
Avec Adèle Exarchopoulos, Marius Colucci…

-Du 27 mai au 1er juin
L’ETREINTE de Ludovic Bergery, France
Avec Emmanuelle Béart, Vincent Dedienne…

-Du 3 au 8 juin
IL MIO CORPO de Michele Pennetta
Documentaire situé en Sicile

-Du 10 au 15 juin
L’OUBLI QUE NOUS SERONS de FernandoTrueba Colombie
Avec Javier Camara, Aida Morales…

-Du 17 au 22 juin
5eme SET de Quentin Reynaud, France
Avec Alex Lutz, Ana Girardot…

-Du 24 au 29 juin
IBRAHIM de Samir Guesmi, France
Avec Abdel Bendaher, Samir Guesmi

Publié dans Archives programmes | Commentaires fermés sur Programmation 20 Mai au 29 Juin 2021