Archives : Archives

Claire Burger ( « C’est ça l’amour » )

Née en 1978 à Forbach

France

Scénariste , réalisatrice

Party Girl, C’est ça l’Amour

Rencontre avec Claire Burger et l’acteur principal Bouli Lanners, lors de la présentation du film Ç’est ça l’amour où l’on a appris que la réalisatrice, qui a tourné dans la maison de son enfance, s’est inspirée pour une très grande partie de sa propre vie. La parentalité, l’intimité, la place des uns et des autres et la façon dont l’amour circule dans une famille sont ainsi des sujets qui tiennent à cœur de la réalisatrice. Elle a offert un beau rôle d’homme sensible à Bouli Lanners, qui nous a raconté comment il l’avait envisagé.

(suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Claire Burger ( « C’est ça l’amour » )

A. Carracedo – R. Bahar (Le Silence des Autres)

« Le Silence des autres » : la patiente exhumation de la mémoire espagnole

A la chute du franquisme, la loi d’amnistie a bâillonné, au nom de l’unité nationale, les survivants.

Une très vieille femme marche le long d’une route toute neuve, à travers la campagne. Une caméra suit son lent cheminement jusqu’à un endroit que rien ne distingue. Elle y dépose quelques fleurs. Elle s’arrête et raconte : c’est là que sa mère a été jetée dans une fosse commune, après avoir été arrêtée, déshabillée, humiliée puis assassinée. C’était il y a plus de quatre-vingts ans, au moment du coup d’Etat militaire contre la république espagnole. (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur A. Carracedo – R. Bahar (Le Silence des Autres)

Judith Davis (Tout ce qui me reste de la Révolution)

Judith Davis, cinéaste : « On a besoin de rire de ce qui nous aliène »

La réalisatrice raconte la genèse de son film, « Tout ce qu’il me reste de la révolution », qu’elle a écrit pour les comédiens de son collectif, en plein mouvement des « gilets jaunes ». Une comédie sur l’engagement politique et la colère sociale d’un genre tout à fait inédit. Tout ce qu’il me reste de la révolution raconte la tentative ubuesque d’un groupe d’amis de créer un collectif, de trouver un dénominateur commun à leurs luttes : sur quoi sont-ils d’accord ? Peuvent-ils encore dire « nous » ? (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Judith Davis (Tout ce qui me reste de la Révolution)

Jia Zhang-ke

jia Né le 24 mai 1970 à Fenyang (Shangxi)

Chine

Réalisateur

Xiao Wu, artisan pickpocket, Platform, The World, Still Life, A Touch of Sin, Au-delà des Montagnes (Mountains May Depart), Les Eternels (Ash is Purest White).

Entretien avec JIA Zhang-Ke :

La structure des ÉTERNELS fait écho à AU-DELÀ DES MONTAGNES, mais le ton et les personnages sont très différents cette fois. Pourquoi avez-vous décidé de vous intéresser à des personnages de la pègre du jianghu ?

La mystique du jianghu joue un rôle très important dans la culture chinoise. De nombreux groupes appartenant à la pègre se sont formés dans la Chine ancienne, très ancrés dans certaines régions ou industries. Ces réseaux transcendaient les relations familiales et les clans locaux, apportaient un soutien et un mode de vie aux personnes les plus démunies. Le symbole spirituel le plus connu de la culture du jianghu est Lord Guan. (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Jia Zhang-ke

Antoine Raimbault

Pour son premier long-métrage, Antoine Raimbault s’attèle au genre du film de procès en retraçant l’énigmatique affaire Viguier qui avait bouleversé la ville de Toulouse dans les années 2000. Entretien avec un réalisateur obsessionnel passionné par la question judiciaire et habité par l’imaginaire américain du thriller judiciaire.

Le film de procès est un genre très sous-exploité dans le cinéma français. Pourquoi avoir choisi ce genre en particulier et pourquoi raconter l’Affaire Viguier pour évoquer la justice en France ? (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs, Uncategorized | Commentaires fermés sur Antoine Raimbault

Adam Mc Kay

Né le 17 avril 1968 à Philadelphie

USA

Réalisateur, scénariste, acteur

Frangins malgré eux, Very Bad Cops, The Big Short : le Casse du Siècle, Vice

Méconnaissable dans le rôle de Dick Cheney dans « Vice », l’acteur Charles Bale dresse un portrait amer et en colère de l’énigmatique politicien, ex-vice président des États-Unis.

Associé à presque toutes les administrations républicaines depuis la présidence Nixon, Dick Cheney connut l’apogée de sa carrière comme vice-président au côté de George W. Bush, entre 2001 et 2009. Après les attentats du 11 Septembre, c’est lui qui encouragea la désignation officielle de l’Irak de Saddam Hussein comme complice d’Al-Qaïda et réussit à convaincre l’influençable Bush Jr. de lancer l’Amérique dans une guerre aux désastreuses conséquences pour tout le Moyen-Orient. Habitué à l’immersion absolue dans ses rôles, Christian Bale, 45 ans, n’a pas hésité à empiler de nouveau les kilos pour s’approcher physiquement de ce mystérieux « Raspoutine » de l’Ouest (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Adam Mc Kay

Ryüsuke Hamaguchi

Né le 16 décembre 1978 à Kanagawa

Japon

Réalisateur, scénariste

Senses

Ryusuke Hamaguchi revient sur ce qui l’a inspiré pour «Asako» et commente les contraintes et les limites du cinéma commercial qui prévalent au Japon.

Après le réalisme de Senses, Asako surprend par ses embardées surréalistes. Pourquoi ?

Asako est mon premier film commercial, et au Japon, la différence entre films dits indépendants et films commerciaux est vraiment grande, il y a un zéro de plus ou de moins dans le budget. Cette différence s’accompagne de toutes sortes d’obligations, comme la nécessité d’être compris par un public plus large, (suite…)

Publié dans Archives programmes, Archives réalisateurs, Réalisateurs, Uncategorized | Commentaires fermés sur Ryüsuke Hamaguchi

Rohena Gera

Née en 1973

Inde

Scénariste, réalisatrice, productrice

Monsieur

Entretien avec Rohena Gera

« Depuis mon plus jeune âge, je peine avec la relation que nous avons en Inde avec les domestiques. J’ai grandi avec une nourrice qui habitait chez nous et dont j’étais très proche… mais il y avait toujours une sorte de ségrégation. Plus tard, alors que j’habitais aux États-Unis et que je revenais parfois en Inde, (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Rohena Gera

Louis Garrel

Né le 14 juin 1983 à Paris

France

Acteur, réalisateur

Les Deux Amis, L’Homme Fidèle

Louis Garrel : « On voulait que le film soit joueur, étrange, surprenant tout le temps… »

AlloCiné : L’homme fidèle est un film assez surprenant car il ne va jamais là où on l’attend…

Louis Garrel, acteur et réalisateur : Oui, le film est étrange car il commence comme un film français, c’est à dire qu’on s’attend à un programme et en fait, assez rapidement, le film change de programme. C’est un truc que le film ne va pas cesser de faire : changer de programme tout le temps. Il va alterner (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Louis Garrel

Asako I et II

Un film de    Ryusuke Hamaguchi

Drame Japonais – 2019 –  1h.59 – VOST

Avec : Masahiro Higashide, Enka Karata

 

La carte du tendre d’Asako (station 1) est riche d’un premier amour passionnel dont le souvenir est très douloureux. En effet Baka, son amoureux d’alors, l’a quittée mystérieusement du jour au lendemain. Deux ans plus tard, elle rencontre et construit un projet de vie avec le sosie de celui-ci (station 2). Hasard, déterminisme amoureux ? Voilà, à priori, une intrigue un peu rebattue, à partir de laquelle, pourtant, Hamaguchi nous propose une déconstruction magnifique sur ce que c’est d’être aimé et d’aimer en retour. L’éternelle question du choix, du désir, de l’estime de soi, de la quête d’absolu aussi. Ce faisant, le réalisateur dépasse mais aussi témoigne du cadre sociologique et politique d’une société japonaise aseptisée. Asako, déterminée, ne craint pas de « perdre la face », faute difficilement pardonnable au regard des codes sociaux en vigueur au Japon.

Un film subtilement léger, émouvant, dans lequel le réalisateur réussit à ponctuer certaines scènes d’un humour réjouissant et empêche ainsi de prendre trop au sérieux son propos. L’ombre tutélaire de Rohmer, n’est pas loin.

A noter cette remarquable maîtrise des ellipses déjà soulignée dans « Senses », un premier film dont la longueur avait certes rebuté certains spectateurs mais séduit d’autres par sa maîtrise formelle. Sélectionné en compétition officielle à Cannes, le film a été très applaudi lors de sa présentation. Venez au débat du lundi 11 en parler avec nous dans la salle  à l’issue de la projection .…

Publié dans Archives films | Commentaires fermés sur Asako I et II
Site web conçu en formation associative création de site internet. Mentions légales