Archives : Réalisateurs

Hynur Palmason ( Godland )

Né le 30 septembre 1984 à Rekjavik

Islande

Réalisateur, scénariste, directeur de la photographie

Winter Brothers, Un Jour si Blanc, Godland

Entretien avec Hlynur Palmason, réalisateur 

GODLAND se déroule à l’époque où l’Islande était sous domination danoise. Qu’est-ce qui vous a amené à traiter une histoire du temps de la colonisation ? 

Ma vie a toujours été partagée entre ces deux pays très différents, qui m’ont modelé de nombreuses manières. L’autorité de la couronne danoise en Islande a pris fin il n’y a pas si longtemps et je ne l’ai jamais vraiment vue dépeinte au cinéma. J’avais envie d’explorer les contraires dans le paysage, dans les tempéraments et dans le langage, ou disons la source de nos malentendus, mais également les oppositions de forme et de sentiment et la façon dont elles se révèlent dès que l’on met ces deux pays l’un face à l’autre. (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Leave a comment

Mario Martone ( Nostalgia )

Né le 2à novembre 1959 à Naples

Italie

Réalisateur, scénariste, metteur en scène de théâtre et d’opéra

Mort d’un Mathématicien Napolitain, Nostalgia

Entretien avec Mario Martone, réalisateur

Quelle différence y a-t-il entre être Italien et être Napolitain ? 

Être Napolitain, c’est une façon particulière d’être Italien. Notre ville est restée la même depuis la Grèce antique. Naples est une ville dans laquelle il y a une sorte d’abandon, un désenchantement qui peut subitement se retourner, se renverser, pour devenir un enchantement. À Naples, chanter, jouer, être comédien, c’est naturel. (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Leave a comment

Ali Asgari ( Juste une nuit )

Réalisateur, scénariste, assistant réalisateur iranien.  Passé par la Cinéfondation (la pépinière de jeunes cinéastes initiée par le Festival de Cannes), sélectionné sur la Croisette avec ses courts métrages, Ali Asgari présente son deuxième long métrage, Juste une nuit, l’histoire d’une fille-mère iranienne que personne n’ose aider.

Le réalisateur explique comment il a dû composer avec la censure imposée par le pouvoir en place.

Votre film montre la vie en Iran en faisant passer une tension permanente : imaginiez-vous en le tournant que cette tension pourrait éclater, comme on le voit avec les manifestations depuis la mi-septembre ?
La situation actuelle est le résultat de ce que nous vivons depuis de nombreuses années en Iran. Tout a commencé à changer avec l’arrivée d’Internet. La possibilité d’avoir accès à de l’information sur ce qui se passe dans le monde a transformé les gens, surtout les jeunes. (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Leave a comment

Albert Serra ( Pacifiction )

Né le 9 octobre 1975 à Banyoles Catalogne

Espagne

Réalisateur

Honor de Cavalleria, Le Chant de Oiseaux, La Mort de Louis XIV, Liberté, Pacifiction

Film d’espionnage planant et décalé, Pacifiction est l’un des sommets de l’année.   Nous avons rencontré le cinéaste l’espagnol Albert Serra dont le long métrage  a fait un passage remarqué en compétition à Cannes.

Lorsque nous avions échangé au moment de votre précédent film, Liberté, vous disiez avoir souhaité confronter le film historique à quelque chose de plus trash et contemporain. Après plusieurs films historiques, Pacifiction est justement votre premier film situé dans le monde contemporain. C’est la suite logique de la même démarche ?

Je pense, oui, c’est cohérent. Dans Liberté, le côté contemporain venait surtout de l’atmosphère, du coté mental des personnages. Pacifiction est au contraire complètement ancré dans le contemporain avec sa petite intuition, sa petite observation sur l’humain. Mais le film est fait d’une façon assez bizarre dans le sens où le côté social des problématiques abordées par le scénario est délibérément absent des images du film. Le film parle d’une tension post-coloniale forte, un jeu de pouvoirs cachés, (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Leave a comment

Hirokazu Kore-eda

Hirokazu-Kore-eda
Réalisateur japonais né le 06 juin1962 à Tokyo

Japon

Réalisateur, scénariste

1995 : Maborosi, 1998 : After Life, 2001 : Distance, 2004 : Nobody Knows, 2006 : Hana, 2008 : Still Walking, 2009 : Air Doll, 2011 : I wish, 2013 : Tel père, tel fils, 2015: Notre Petite Soeur, 2017: Après la Tempête, 2018: Une Affaire de Famille (Palme d’Or), 2022: Les Bonnes Etoiles.

Rencontre avec Hirokazu Kore-eda

Hirokazu Kore-eda se penche sur la question complexe de l’abandon avec Les Bonnes étoiles et remet à nouveau la définition de famille en question. Pour la sortie du film, le cinéaste japonais évoque la naissance de ses personnages bouleversants, l’envie de tourner en Corée du Sud et la manière dont le road movie s’est imposé naturellement.

(suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Hirokazu Kore-eda

Iciar Bollain (Les Repentis)

Porter sur grand écran l’histoire vraie de Maixabel Lasa, dont le mari a été assassiné dans les années 2000 par l’ETA, n’était pas chose aisée…  La réalisatrice madrilène évoque la genèse ainsi que le tournage de « Les Repentis », ce bouleversant long-métrage qui a récemment remporté trois Goya et s’est vu plébiscité tant par le public que par la critique.

Comment est née l’idée de réaliser Les Repentis ?

Ce sont les producteurs du film qui m’ont proposé de raconter l’histoire de Maixabel Lasa. Dix ans plus tôt, j’avais lu dans le journal El País des interviews de victimes qui avaient participé aux rencontres avec les terroristes. Maixabel en faisait partie. À l’époque, ça m’a beaucoup touchée. J’ai trouvé sa démarche ainsi que celle des autres victimes bouleversantes.

(suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Iciar Bollain (Les Repentis)

Sophie Lévy ( Méduse )


Sophie Levy débute comme assistante réalisatrice début 2000 sur des publicités et des longs-métrages. Après avoir réalisé deux courts-métrages, elle se lance dans la réalisation de clips au milieu des années 2000 et de films publicitaires, régulièrement primés. Méduse est son premier long-métrage. Le film est d’ores et déjà sélectionné dans 80 festivals dans le monde entier, et auréolé de plus de 45 prix.

« J’ai imaginé cette histoire sans vouloir lui donner de morale. Mes trois personnages ne sont ni bons ni mauvais, ils sont façonnés par ce qu’ils vivent et ce qu’ils ont vécu. Les blessures qu’ils ont subies au cours de leur existence ont toujours été le fruit du hasard ou accidentelles, le plus souvent causées par quelqu’un qui n’a pas voulu leur nuire… De ces
dommages collatéraux, de ces drames sans coupable dont mes personnages sont les victimes, que va-t-il advenir ? (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Sophie Lévy ( Méduse )

Mia Hansen-Love ( Un Beau Matin )

Pour Mia Hansen-Løve, son film « Un beau matin » est « une façon d’apprivoiser la peur de la maladie »

Une fois de plus, Mia Hansen-Løve a écrit et réalisé un film aux accents autobiographiques, centré sur la maladie dégénérative qui a vu peu à peu disparaître son père. Elle a choisi Léa Seydoux pour interpréter le double d’elle-même : Sandra, une femme impuissante face à la dégradation progressive mais irréversible de l’état de santé de Georg (Pascal Greggory), autrefois professeur de philosophie. Dans cette souffrance partagée, Sandra est aidée par Françoise (Nicole Garcia), sa mère, et par Clément (Melvil Poupaud), un homme marié dont elle va tomber amoureuse.

Cette double intrigue mêlant le drame de la fin de vie et la passion d’une liaison interdite constitue pour la réalisatrice de 41 ans « une façon de montrer que la vie peut à certains moments nous confronter à des situations très opposées ».

(suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Mia Hansen-Love ( Un Beau Matin )

Jerzy Skolimovski ( EO )

Jerzy Skolimowski : « Au fil des prises, l’âne est parfait tout le temps, toujours égal à lui-même »

A 84 ans, le vieux maître polonais raconte le tournage de son film, dans lequel il se livre à travers l’histoire d’un âne.

Le mouvement est le maître mot de la carrière de Jerzy Skolimowski, qui n’a jamais tenu en place, depuis ses débuts, en 1960, comme figure turbulente de la nouvelle vague polonaise. Avant même de toucher sa première caméra, le jeune homme, né en 1938 à Lodz, n’a pas attendu pour toucher à tout, tour à tour poète, publiant son premier recueil à 20 ans, éclairagiste pour concerts de jazz, batteur, acteur et même boxeur. (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Jerzy Skolimovski ( EO )

Chie Hayakawa ( Plan 75 )

RENCONTRE AVEC CHIE HAYAKAWA – PLAN 75

La réalisatrice Chie Hayakawa livre un premier long-métrage glaçant et maîtrisé qui interroge la place des séniors dans la société japonaise, ainsi que la fin de vie, la mort et la solitude, dans un Japon dystopique mais réaliste.

Plan 75 est l’adaptation de votre précédent court-métrage éponyme, qui figurait dans l’anthologie Ten Years Japan, produit par Kore-Eda. La vôtre était déjà particulièrement pessimiste, quelle a été l’idée motrice derrière le Plan 75 ?

Chie Hayakawa : Plan 75 a tout de suite été une idée de long-métrage. À l’époque, j’avais envie d’en faire un film choral, avec cinq personnages principaux. Au même moment, on m’a fait cette proposition de Ten Years Japan, produit par Hirokazu Kore-Eda que j’admire énormément. L’idée c’était d’imaginer ce que serait le Japon dans dix ans, et je trouvais que cela collait très bien à l’idée de Plan 75.

Vous choisissez de centrer votre film sur un groupe de femmes septuagénaires, qui sont des personnages principaux très rares à l’écran. Était-ce un choix conscient ? (suite…)

Publié dans Archives réalisateurs, Réalisateurs | Commentaires fermés sur Chie Hayakawa ( Plan 75 )