Programmation du 8 octobre au 17 novembre

8 au 13 octobre

 

Du 8 au 13 octobre

ONDINE
Christian Petzold- Allemagne-2020-1H30
Avec Paula Beer, Frantz Rogowski, Maryam Zaree
A la terrasse d’un café berlinois, on assiste, au début du film, à une scène de rupture : un garçon blond, falot, veut persuader une fille qu’elle se doutait du naufrage de leur couple ; elle est belle, très belle ; elle s’appelle Ondine ; elle refuse d’entendre cette parole, cette trahison inimaginable., et elle lui donne 30 mn : si, après ce délai, il ne lui dit pas qu’il l’aime toujours, elle le tuera … Il n’en sera pas ainsi. A son retour, elle ne trouve plus personne. Mais déjà une voix la réclame, un autre homme l’a suivie. Commence, alors une romance, qui ouvre une brèche fantastique, dans le film, nous entrainant dans les eaux (au propre et au figuré) du romantisme et de la réalité amoureuse.

En savoir plus sur :

-Le film : http://cinecimes.fr/2020/10/ondine-de-christian-petzold

-le réalisateur : http://cinecimes.fr/2020/10/christian-petzold/

15 au 20 octobre

Du 15 au 20 octobre

JOSEP
De Aurel , Français/Espagnol/Belge, 2020, 1h14.
Avec les voix de Sergi López, Gérard Hernandez, Bruno Solo.
Ce film d’animation, historique, fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020. Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l’histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d’exception

En savoir plus sur :

-le film : http://cinecimes.fr/2020/10/josep

-le réalisateur : http://cinecimes.fr/2020/10/aurel-josep/

 

22 au 27 octobre

Du 22 au 27 octobre

NEVER, RARELY, SOMETIMES, ALWAYS.
D’Eliza Hittman – Etats-Unis, grande Bretagne 2020 – 1h35.
Avec Sidney Flanigan, Talia Ryder, Théodore Pellerin …
Elle a 17 ans dans l’Amérique de Trump, mais sa Pennsylvanie semble d’un autre temps… Autumn est enceinte et, parce qu’elle ne pourra avorter, comme elle le souhaite, sans l’accord de ses parents, elle va partir avec sa copine Skylar pour New-York, où la législation est différente.
Ce long-métrage d’emblée immerge le spectateur dans l’Amérique moyenne et semble issu de la caméra de Ken Loach. L’histoire s’impose avec toute sa nécessité et la vérité saisissante, quasi documentaire qu’a su lui donner la réalisatrice qui met en scène le parcours d’obstacles que doit suivre cette mineure livrée à elle-même sans jamais être libre d’imposer sa propre volonté.
L’interprétation des 2 comédiennes si sincères, si authentiques est plus que les mots.
Eliza Hittman raconte avec pudeur et délicatesse l’immense solidarité qui unit ces 2 jeunes filles au milieu de l’Amérique hostile et réactionnaire qui traite mal ses adolescentes et plus largement les femmes à pouvoir disposer de leur corps.
Prix spécial du jury à Sundance
Grand prix au festival de Berlin (ours d’argent).

En savoir plus sur :

-le film : http://cinecimes.fr/2020/10/never-rarely-sometimes-always

 

29 octobre au 3 novembre

Du 29 octobre au  3 novembre

KAJILLIONAIRE
De Miranda July – Usa – 2020 – VOST – 1h 44
Avec Evan Rachel Wood – Gina Rodriguez– Richard Jenkins
Comédie-drame
Thérèsa et Robert ont passé 26 ans à former leur fille unique, Old Dolio, à escroquer, arnaquer et voler à chaque occasion. Au cours d’un cambriolage conçu à la hâte, ils proposent à une jolie inconnue ingénue, Mélanie, de les rejoindre, bouleversant complétement la routine d’Old Dolio. Une critique parmi d’autres : « Kajillionnaire est surprenant de bout en bout, atypique et universel, audacieux, évident. Old Dolio fait maintenant véritablement partie de la famille : lumineuse !». A noter : sélectionné par la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, le film a reçu 5 nominations au festival du cinéma américain de Deauville 2020.

En savoir plus sur :

-le film : http://cinecimes.fr/2020/10/kajillionaire

5 au 10 novembre

Du 5  au 10 novembre

MADAME
De Stéphane Riethauser–Suisse-1h34. Documentaire
Avec Stéphane Riethauser et sa grand-mère. Le cinéaste milite pour les droits des personnes LGBTQI+. Dans ce film il fait résonner son parcours intime, il est gay, en construisant un dialogue posthume avec feu sa grand-mère dont il a des films de famille. Sa grand-mère était une femme drôle et indépendante, forte personnalité qui avait su s’émanciper d’un monde très conservateur. Et cette grand-mère a joué pour lui un rôle essentiel pour qu’il évolue alors qu’il avait été un adolescent haineux envers les femmes et les homosexuels.E

En savoir plus sur :

-le film : http://cinecimes.fr/2020/10/madame

12 au 17 novembre

Du 12 novembre au  17 novembre                     FIN   DE SIECLE
De : Lucio Castro – Argentine – 1H24 – VOST
Avec : Juan Barberini, Ramon Pujol, Mia maestro
Un bel Argentin de New York et un Espagnol qui vit à Berlin se rencontrent à Barcelone, Chacun a un compagnon par ailleurs. Ils passent une nuit torride ensemble. L’alchimie
est parfaite, mais ils se quittent le lendemain. Ellipse : on les retrouve une vingtaine d’années auparavant. Ils sont les mêmes et un peu différents. Ils font connaissance. Est-ce un rêve, un souvenir ? Les mystères de la relation amoureuse, les défis du couple à long terme, l’attrait de la liberté personnelle, l’homoparentalité… : ces sujets sont explorés avec force dans le premier long métrage sexy, drôle et émouvant du réalisateur argentin Lucio Castro.

Primé au prestigieux Festival LGBT de San Francisco Frame line,

En savoir plus sur :

-le film : http://cinecimes.fr/2020/10/fin-de-siecle

 

Ce contenu a été posté dans Programmation, Uncategorized. Mettre en favori.

Comments are closed.